Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

MasterChef : Sébastien Demorand sadique, beaucoup d'émotions et des candidats arrogants !

Comme annoncé, c'est hier jeudi 19 août que MasterChef a débuté : quelques jours avant le lancement du Dîner presque parfait, le combat des régions (qui arrivera lundi prochain sur M6), TF1 a sorti l'artillerie lourde. Cette Nouvelle Star des fourneaux a-t-elle tenu ses promesses ?

Entrée : Pavé de Nouvelle Star à la sauce TF1

Évidemment, pour que la mayonnaise prenne, il y a certains ingrédients de real TV à respecter :
- un rythme soutenu : fait.
- des personnalités attachantes : fait. Georginia était juste attendrissante et sa comparaison entre Sébastien Demorand... et Assurancetourix était savoureuse !
- des personnalités têtes à claque : fait. Cette catégorie était assurée par cette arrogante Céline avec des cerises tatouées sur les épaules ("Je déteste les institutions" lance-t-elle suite à une réflexion sur son risotto. Elle s'est fait recadrer rapidement !). Ou ce barman insupportable qui n'a eu que 5 mn pour terminer son plat (avec décompte stressant d'un juré).
- des personnalités "mais-qu'est-ce-qu-ils-font-ici-ah-oui-c'est-vrai-ils-sont-là-pour-que-le-jury-se-moque-d'eux-et sorte-de bonnes-vannes" : fait. le candidat qui a préparé un steak avec une feuille de salade et du parmesan... en 50 mn !
- une "prise de risques", des challenges : fait. La tension était à son paroxysme lors de l'épreuve de la quiche et le suspense était au top lorsque la pauvre Marine a eu pour challenge d'aller sur le marché pour préparer un deuxième plat.
- de la douleur : fait. Lionel avait tellement mal au dos en raison d'un lumbago qu'il a quitté le jeu, alors qu'il était bon cuisnier et dans les 100 premiers sélectionnés.
- une minorité non visible : fait. Les végétariens étaient représentés par Pilar... qui ne va pas rester longtemps sans avoir de la viande en bouche puisque les jurés lui ont demandé d'en goûter lors de la prochaine étape.
- un jury caractériel : fait.

Frédéric Anton le chef trois étoiles du Pré Catelan, Sébastien Demorand frère du journaliste Nicolas Demorand, journaliste lui aussi et critique culinaire et Yves Camdeborde le chef du Relais Sain-Germain, étaient nos Lio-Manoukian-Manoeuvre-Prince de TF1 : ce sont eux qui ont assuré le show (avec encore un peu de maladresse). Heureusement, Sébastien Demorand était là...

Plat de résistance : Un Sébastien Demorand sur lit de vannes piquantes

Bon, Sébastien Demorand est très loin d'être un Gordon Ramsay (LE personnage incontournable de la food TV qui vient d'ailleurs de lancer un MasterChef aux États-Unis). Pour égaler le Chef de Cauchemar en cuisine, il faut ajouter une dose de "fuck" et être beaucoup plus méchant... mais Demorand est bien parti. Il a été celui qui a sorti le plus de vannes (bien que certaines d'entre elles semblaient préparées à l'avance) : "apprenez d'abord à vous taire", "C'est un plat d'une très grande modernité... en 1972" entre autres.

Dessert : Statut de leader avec un coulis de déception

MasterChef s'est retrouvé leader hier soir... mais c'était tout de même une déception pour la Une : vous n'étiez "que" 3,8 millions de téléspectateurs devant votre poste (pour 23,8 % de part d'audience). Un chiffre correct mais sûrement en dessous des espérances de la chaîne qui a surdosé la promotion de l'émission. Sans remettre en cause la qualité du programme, il faut tout de même souligner que l'émission était très longue (le premier épisode s'est terminé à 23h40 !) : ce qui a peut-être découragé les cuisiniers en herbe de découvrir l'identité des 70 amateurs à passer l'étape suivante. Quand on sait que Koh Lanta, autre marque forte de TF1, réunit presque 7 millions de téléspectateurs en prime time, MasterChef déçoit un peu, pour le moment. Malgré tout, il va falloir le temps que des chouchous émergent. D'autant que la concurrence n'avait pas sorti l'artillerie lourde (énième rediffusion du Gendarme et les extraterrestres sur M6 et le film Assassins sur France 3)... Mais avec le lourd dispositif mis en place par la Une, il y a fort à parier que vous ne pourrez bientôt plus passer à côté de MasterChef qui risque de devenir LE programme de la rentrée.

Une déception cependant : Carole Rousseau ! Même si elle est très peu intervenue et seulement pour faire des lancements, on aurait aimé qu'elle soit plus gourmande, plus accrocheuse (ça c'était raté!) elle manquait de générosité autant pour le public que pour les candidats. Elle done l'impression de n'être qu'un "passe-plat" ( c'est le cas de le dire) et ne pas être du tout investie dans ce programme... dommage !

A vos fourneaux !

Et si vous souhaitez découvrir les recettes de cuisine expérimentées dans l'émission, rendez-vous sur le site officiel de l'émission.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel