Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Michel Cymes victime de "vraies saloperies" : "Ça me minait"

11 photos
Lancer le diaporama
Ne cherchez pas le célèbre médecin sur Twitter, il n'y est plus. Après avoir été victime de violentes attaques, Michel Cymes a pris la décision de fermer son compte. Un événement sur lequel il est revenu dans "ONPC".

Samedi 5 mai 2018, Michel Cymes était l'invité de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché (France 2) afin de faire la promotion de son livre Chers hypocondriaques. Et, en cours d'émission, le médecin le plus célèbre du PAF est revenu sur son départ de Twitter, en avril 2017.

Si, au départ, il se plaisait à échanger avec ses fans sur le réseau social de l'oiseau bleu, Michel Cymes a vite fait face à de nombreux messages malveillants et parfois très violents. "Quand vous vous apercevez que votre notoriété entraîne des réactions malveillantes, dégueulasses parfois, qui touchent la religion, qui touchent des choses qui vous marquent et vous font mal... Quand j'ai des gens que je ne connais pas qui m'insultent et me traitent de tous les noms... Même si vous vous dites c'est des cons, à un moment je me suis rendu compte que, finalement, ces tweets qui étaient noyés au milieu de tweets bienveillants me minaient moralement. Et je me suis dit à quoi ça sert ?", a-t-il justifié concernant la fermeture de son compte Twitter.

Et de poursuivre : "C'était des choses qui étaient des vraies saloperies. J'ai fait un bouquin, Hippocrate aux enfers, sur les médecins dans les camps nazis, je peux vous dire que j'ai eu des commentaires à l'époque qui étaient insupportables. A un moment, vous vous dites : 'J'ai autre chose à faire que de lire des abrutis.'" Depuis qu'il ne va plus sur Twitter, Michel Cymes se sent beaucoup mieux. Aussi ne regrette-t-il absolument pas son choix.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel