Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Michel Delpech : Pauline, bouleversée aux obsèques "sobres et merveilleuses"

20 photos
Lancer le diaporama
Pauline Delpech aux obsèques de son "si beau père" Michel Delpech en l'église Saint-Sulpice à Paris, le 8 janvier 2016.
Une grande cérémonie était organisée à Paris avant l'inhumation de l'artiste au Père-Lachaise.

Vendredi 8 janvier, les obsèques de Michel Delpech se sont tenues à Paris. Devant l'église Saint-Sulpice, dans le 6e arrondissement, de nombreux anonymes sont venus lui rendre hommage, comme l'avait souhaité la famille. De nombreuses personnalités ont également fait le déplacement, de Michel Drucker à Catherine Deneuve, en passant par le duo Souchon et Voulzy, ainsi que la garde rapprochée de Michel Delpech, comme ses amis Didier Barbelivien et Bénabar.

À l'issue de la cérémonie, avant l'inhumation du chanteur au cimetière du Père-Lachaise, sa belle-fille Pauline Delpech s'est brièvement exprimée devant la caméra de BFMTV. Evidemment bouleversée, la jeune femme de 34 ans à déclarée à propos de la cérémonie : "C'était l'enterrement de mon père, donc elle était à sa hauteur, sobre et merveilleuse, comme lui. Je suis navrée, c'était mon si beau père", dit-elle la voix marquée par l'émotion.

Durant la cérémonie, Pauline a eu le courage de prendre la parole : "Je voudrais que mes mots aient la force de l'étreinte..." Tandis que l'ami Didier Barbelivien lançait à l'assemblée : "Il était poète, chanteur, critique, admiratif, inquiet, lucide, drôle, gourmand, séduisant, souriant, colérique, tendre, fantaisiste, ambitieux, populaire, délicat..." Sa veuve, Geneviève, a lu Réversibilité, un poème des Fleurs du mal de Baudelaire.

À l'orgue fut joué un medley de ses chansons, notamment Wight is Wight et Chez Laurette. Et c'est au son de Quand j'étais chanteur que le cercueil à quitté l'église, sous les applaudissements comme le veut la tradition des artistes, pour rejoindre sa dernière demeure au cimetière du Père-Lachaise.

Michel Delpech - Quand j'étais chanteur - 1975.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel