Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Millénium : Le studio mécontent, David Fincher et les suites en péril ?

8 photos
Lancer le diaporama

L'heure est aux révélations dans les hautes sphères hollywoodiennes. Après la perte de 200 millions de dollars annoncée par Disney à cause du flop de la superproduction John Carter, un autre studio brise le silence pour commenter les chiffres de Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes avec Daniel Craig et Rooney Mara.

Deadline rapporte que le studio MGM est quelque peu mécontent des résultats du thriller de David Fincher, qui a récolté 231 millions de dollars à travers le monde. Un résultat "en-dessous de nos attentes" selon Gary Barber, puisque le studio espérait environ 260 millions avec l'adaptation américaine d'un livre vendu à 18 millions d'exemplaires. Il précise néanmoins que la perte est "modeste", histoire de ne pas déclencher une rafale médiatique.

Pari risqué, pari manqué

Alors qu'il annonçait la mise en chantier des suites La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette et La Reine dans le palais des courants d'air avant 2013, le studio se montre dorénavant moins pressé d'attaquer les autres films. En possession des droits des livres, MGM discute actuellement avec Sony de l'éventualité des suites, "en supposant qu'on parvienne à trouver un meilleur plan économique". Point.

Le studio n'est pas prêt à s'étendre sur le sujet, mais le calcul est relativement simple à comprendre. Avec 231 millions de recettes pour 90 millions de dollars de budget, sans compter le marketing et les reshoots, le succès de Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes ressemble à une mauvaise équation. Vendu sur son approche torturée de feel bad movie et plombé par sa durée inhabituelle pour un polar, le film de 2h38 partait avec beaucoup de handicaps qui ne doivent plus vraiment amuser les pontes des studios.

L'heure des représailles

Parmi ces décisions risquées, la présence derrière la caméra de David Fincher, cinéaste réputé pour son perfectionnisme, avec lequel le studio a dû lutter pour réduire le premier montage d'une vingtaine de minutes. Le réalisateur avait d'ailleurs imposé la méconnue Rooney Mara dans le rôle de Lisbeth, contre l'avis des producteurs - sa nomination aux Oscars comme meilleur actrice les a certainement convaincus depuis.

Contrairement à Daniel Craig et Rooney Mara, David Fincher n'est pas lié par contrat aux suites du film mais possède une option sur La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence, le livre qu'il préfère. Ainsi, il sera forcément consulté pour le deuxième film, et dans le cas où le studio ne voudrait pas lui en confier les rênes, il serait contraint de lui verser 5 millions de dollars à cause d'une close "pay-or-play" (joue ou paye).

Lors de la promotion de Millénium, David Fincher n'a jamais clairement exprimé son désir de réaliser la suite, laissant entendre qu'il préférait rester sur ses gardes. Dans tous les cas, il est clair que le studio - qui attend désormais les chiffres des ventes DVD - cherchera à réduire les coûts de l'éventuelle suite, histoire de minimiser les risques au maximum.

Pendant ce temps, Fincher est occupé à batailler avec NetFlix sur le budget de House of Cards, une série avec Kevin Spacey à 100 millions de dollars. Une étrange coïncidence.

Geoffrey Crété

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image