Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Karima (Fonky Family) voix inoubliable des Bad Boys de Marseille

4 photos
Lancer le diaporama
Le mercredi 18 novembre 2020, Sat de la Fonky Family a annoncé la triste mort de Karima, unique femme du groupe de rap marseillais. Ayant signé de nombreuses collaborations, notamment avec Akhenaton, elle était là dans les premières années du collectif, avant de tomber dans l'anonymat.

Marseille perd une de ses voix emblématiques. Ancienne membre de la Fonky Family, voix inoubliable du tube Bad Boys de Marseille, Karima est décédée. C'est Sat, également membre de la "FF", qui a annoncé la triste nouvelle. "Elle était la voix féminine des Bad Boys de Marseille. Karima, merci pour ce refrain légendaire... et tout le reste. Repose en paix", a écrit l'artiste dans la matinée du 18 novembre 2020, sur Twitter.

Pour l'heure, on ne connaît pas plus de détails sur le décès soudain de Karima. Ni son âge, ni la cause du décès, ni la date de ses obsèques n'ont été communiqués. Déjà, de nombreuses personnes lui adressent de tendres messages d'hommages sur les réseaux sociaux.

Membre de la première heure de la Fonky Family, elle avait cependant quitté le groupe lorsque ses confrères avaient décidé de prendre une direction plus "rap". C'est ce que racontait Sat dans une interview à l'Abcdr du son datée de 2010. "Elle avait intégré le groupe quand on était dans cette période très funk, parce qu'on voulait des refrains chantés. C'est Pone qui l'avait rencontrée. Elle avait chanté sur un morceau du Rat et de Choa et on avait vraiment accroché à sa voix, donc on lui avait dit que pour nous c'était comme si elle faisait partie du groupe. Et elle était avec nous sur scène ce fameux soir où on a rencontré IAM, ce qui fait qu'elle s'est aussi retrouvée sur Métèque et mat", avait raconté le rappeur.

En effet, après avoir rencontré IAM, Karima va collaborer avec Akhenaton dans des titres inoubliables, comme Je ne suis pas à plaindre et Au fin fond d'une contrée. Malgré une puissante voix, Karima se retrouve écartée du groupe. "Le truc c'est que depuis qu'on avait pris un virage plus dur, elle avait de plus en plus de mal à trouver sa place dans l'équipe, jusqu'au moment où s'est rendu compte que c'était plus la peine... Ça s'est terminé froidement. Elle a voulu arrêter le chant pour se mettre au rap mais ça ne collait pas", déplorait Sat au média spécialisé. Karima était évoquée pour la dernière fois dans le documentaire D'IAM à Jul, Marseille capitale rap (France 5) au début du mois de novembre.

Toutes nos condoléances à la famille et aux proches de Karima.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image