Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Patrice Dominguez: Sa veuve Cendrine émue par l'hommage de Roland-Garros

13 photos
Lancer le diaporama

C'est le premier Roland-Garros depuis sa mort. Emporté par un cancer à 65 ans, le 12 avril, Patrice Dominguez était un personnage incontournable du monde du tennis mais aussi un consultant télé particulièrement apprécié sur France Télévisions. C'est donc très émus que France 2 et son animateur Laurent Luyat ont débuté les retransmissions du tournoi ce week-end par un bel hommage à leur regretté collègue et expert. Et ce en présence de son épouse Cendrine Dominguez, qui a peiné à contenir ses larmes.

L'hommage de ses collègues

Ce Roland-Garros n'a donc pas commencé comme d'habitude sur France Télévisions. Un peu plus d'un mois après sa mort, Patrice Dominguez était en effet dans toutes les pensées, et notamment celles de ses collègues comme Laurent Luyat. De la fameuse terrasse - rebaptisée "Terrasse Patrice Dominguez" - l'animateur, très ému, a dédié ses premiers mots au regretté consultant, avant de laisser la parole à Daniel Bilalian, directeur des sports de France Télé.

Sous les yeux de Cendrine Dominguez, ce dernier a expliqué combien il regrettait que l'ancien coach d'Henri Leconte ne soit pas à leur table pour ce Roland-Garros qu'il préparait pourtant comme tous les ans et avec une motivation plus forte encore à cause de la maladie. "Nous l'avons aidé en lui disant 'vous serez à Roland-Garros'. Il n'est pas là et je le regrette", a dit le patron des sports qui a également eu un mot pour Laurent Fignon, présent à l'antenne sur le Tour de France avant de succomber à un cancer lui aussi.

Cendrine Dominguez émue et reconnaissante

Un beau reportage, narré par Lionel Chamoulaud, a ensuite été diffusé à la mémoire de Patrice Dominguez. Sa veuve Cendrine, très digne dans la douleur, n'a toutefois pas retenir ses larmes en revoyant des images de son mari. Un témoignage de plus pour un homme des plus appréciés et dont les hommages se sont multipliés, ce qui a évidemment beaucoup touché mais surtout aidé Cendrine Dominguez, épouse de l'ex-numéro un français depuis 1986.

"Patrice était quelqu'un qui s'enthousiasmait, qui se passionnait qui s'exclamait pour le sport en particulier, les hommages qui lui sont rendus aujourd'hui sont dans cette nature, a-t-elle dit au micro. Ce qu'il aimait surtout, c'était la famille du sport. Ce que vous faites pour lui, c'est lui rendre hommage à travers la famille du sport, (...) c'est cette famille qui entoure ces moments, cet homme-là, sa famille, ses enfants et moi, et je vous assure ça nous porte, donc je voudrais vous remercier." Émue, elle a également répété que son mari voulait être à nouveau au micro pour le tournoi. "Il avait une ligne d'horizon il y a encore très peu de temps, c'était de venir à Roland-Garros avec vous, il n'y est pas arrivé cette fois", a regretté la maman de Léa (27 ans) et Léo (24 ans), nés de son union avec l'ex-tennisman.

Une minute d'applaudissements

Quelques instants plus tard, c'est le court Philippe-Chatrier qui lui a aussi rendu hommage à Patrice Dominguez. Les membres du Club France Coupe Davis se sont ainsi regroupés sur la terre battue avant de laisser la parole à Michaël Llodra. "Nous avons tous vécu au moins une fois une grande histoire avec lui. Nous tenions à lui rendre hommage", a-t-il déclaré au micro. Un résumé de sa carrière a également été diffusé sur les écrans géants et le public l'a applaudi pendant une minute.

Né à Alger en 1950, Patrice Dominguez avait marqué l'histoire du tennis français en devenant le numéro un à deux reprises pendant sa carrière (en 1976 et 1978) puis en tant que coach et directeur technique national. En parallèle, il prêtera sa voix et son expertise à Europe 1, La Cinq, RMC mais surtout France Télévisions où de nombreux fans de tennis appréciaient ses analyses et son ton passionné.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel