Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Mort de Pauline Lafont : ce mystère qui perdure 34 ans après sa chute mortelle

Mort de Pauline Lafont : ce mystère qui perdure 34 ans après sa chute mortelle
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
13 photos
C'est l'une des affaires de disparitions les plus médiatiques de l'histoire : en plein coeur de l'été 1988, alors qu'elle est en pleine gloire, la jeune actrice Pauline Lafont s'évapore dans la nature. Après 3 mois de recherches, son cadavre est finalement retrouvé dans un ravin et la police conclut à un décès accidentel. Mais plusieurs questions n'ont jamais été résolues et notamment une très importante : pourquoi les habits de la jeune femme ne correspondaient-ils pas ?

Elle aurait dû avoir un destin de star, une carrière incroyable et les photographes à ses pieds mais la vie en a décidé autrement : à 25 ans seulement, la jeune actrice Pauline Lafont est décédée lors d'un drame inattendu, qui a tenu la France en haleine pendant l'été 1988. A l'époque en pleine gloire, la fille de Bernadette Lafont , dont elle a hérité la beauté et la gouaille, va se promener dans les montagnes cévenoles, dont elle est originaire. Une balade dont elle ne rentrera jamais.

Alerté par son absence, c'est son frère David qui alertera sa famille puis les secours et ira même jusqu'à en parler au Président de la République, François Mitterrand, pour que l'enquête ne s'arrête pas. Dernier à l'avoir vue en vie, celui-ci déclare immédiatement qu'au petit-déjeuner, la jeune femme portait une robe rouge légère, parfaitement adaptée à l'écrasante chaleur de cet été 1988.

Les recherches s'éternisent, les hypothèses s'emballent mais les réponses arrivent trois mois plus tard : par hasard, un berger finit par retrouver la jeune femme dans un ravin, à quelques kilomètres seulement de la maison familiale. Tombée d'une dizaine de mètres, elle serait morte sur le coup d'un glissement de terrain, un accident qui apaise les journalistes qui avaient élaboré les théories les plus folles, n'hésitant pas à s'en prendre à sa mère parfois.

Un jogging bleu qui interroge

Cependant, une question est restée en suspens : pourquoi la jeune femme a-t-elle été retrouvée vêtue d'un jogging alors que son frère avait toujours déclaré qu'elle était partie en robe ? Difficile de le savoir, même si l'on peut supposer qu'en réalité, la jeune femme est remontée se changer pour aller se balader, trouvant sa robe sans doute trop légère pour la montagne.

En tout cas, le jogging bleu est un élément important de l'affaire : c'est lui, en partie, qui a servi à reconnaître la jeune femme dont le cadavre était en décomposition. La famille aurait en effet identifié les vêtements, puis une bague importante avant que la dentition ne soit examinée pour assurer que la jeune femme était bien la bonne personne.

Aujourd'hui, la réponse à cette question n'a toujours pas été trouvée, mais David, le frère de la victime, a eu du mal à faire son deuil : "Mon fils David m'a dit après : 'Ces montagnes, je les déteste." Je lui ai répondu : "Pas moi. Parce que les montagnes, elles l'ont tuée, mais elles l'ont gardée'" avait raconté Bernadette Lafont, un an après le drame.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image