Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Mort de Whitney Houston : En coulisse du film Sparkle qui devait la ressusciter

12 photos
Lancer le diaporama
Un reportage d'Entertainment Tonight réalisé en octobre-novembre 2011 sur le tournage du remake de Sparkle montre Whitney Houston en pleine forme et en pleine possession de ses moyens. Le film, dont elle était également productrice, sortira en août 2012, dédié à sa mémoire.

Beaucoup aimeraient croire, pour alléger la peine et le sentiment de gâchis, que la descente aux enfers de Whitney Houston a connu un terme le 11 février 2012, lorsque la diva, âgée de 48 ans, a été retrouvée morte dans la baignoire de son hôtel de Beverly Hills, à quelques heures de sa participation à la soirée annuelle pré-Grammy Awards de Clive Davis, qu'elle avait rencontré l'avant-veille. Et si son décès tragique avait au contraire interrompu sa rédemption, sa résurrection ?

C'est, d'une certaine manière, la question que pose un reportage de l'émission américaine Entertainment Tonight réalisé en octobre-novembre 2011 sur le tournage de Sparkle, remake du film éponyme de 1976 inspiré par The Supremes, qui devait signer le retour au grand écran de Whitney Houston, 16 ans après sa dernière prestation cinématographique (dans la comédie gospel The Preacher's Wife, avec Denzel Washington - 1996) et 20 ans après Bodyguard (1992). Le film, dans lequel jouent Jordin Sparks, Cee Lo Green, Derek Luke, et Mike Epps, paraîtra en août 2012, dédié à sa mémoire. Whitney Houston, en plus d'en être l'une des protagonistes, en était l'une des productrices, après avoir acquis les droits dès 2001 (le remake avait alors été contrarié par le décès accidentel de la chanteuse Aaliyah, retenue pour le rôle-titre). Après un come-back pas franchement concluant avec l'album I Look to you (2009), ce rôle de mère promettait de relancer sa carrière...

Mené par le journaliste et présentateur Mark Steins, le reportage livre au public l'image d'une Whitney Houston absolument radieuse, confiante, sereine, coquette et en pleine possession de ses moyens : vocaux, y compris. "Sa voix était revenue à 100%", affirme Mark Steins tandis que des séquences montrent la diva en train de chanter pour les besoins du film, replacé à l'âge d'or de la Motown et à Detroit (la version originale se déroulait à Harlem). Jordin Sparks, révélée par American Idol et qui joue la fille de Whitney à l'écran, livre devant la caméra ses souvenirs de tournage avec Whitney Houston, dont la fille dans la véritable vie, Bobbi Kistina, a quatre ans de moins qu'elle et pleure sa mère.

En interview (qu'elle a refusé de faire en tête à tête, étant systématiquement en duo, soit avec Jordin Sparks, soit avec le réalisateur Salim Akil), elle révèle une anecdote assez fascinante : dans le film, l'église baptiste dans laquelle elle chante au sein de la chorale s'appelle New Hope. Précisément le nom de l'église du New Jersey de son enfance, à Newark, où elle chanta dans ses jeunes années ; cette même église où ont eu lieu ses poignantes funérailles le 18 février.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image