Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Whitney Houston : La lettre poignante de Clive Davis dévoilée...

Dix ans avant le décès de la diva, le producteur avait tiré la sonnette d'alarme...

Son incroyable carrière, Whitney Houston la doit largement à Clive Davis. En 1983, la célèbre chanteuse américaine – décédée le 11 février 2012 à l'âge de 48 ans – signait chez Arista, la maison de disques de Clive Davis. Devenu le mentor de la sublime voix, le producteur de 84 ans la connaissait mieux que personne.

Si Clive Davis a vécu avec Whitney Houston ses plus beaux succès, il l'a aussi vue devenir accro à la drogue et perdre pied.

Alors qu'un documentaire lui sera très prochainement consacré, Clive Davis: The Soundtrack of Our Lives, le producteur-star y fait de nombreuses révélations. Il dévoile notamment une lettre bouleversante qu'il a écrite à Whitney Houston lorsqu'il a compris que sa protégée avait entamé sa descente aux enfers. Cette prise de conscience douloureuse est intervenue en 2001, lors du grand concert organisé à l'occasion des 30 ans de carrière de Michael Jackson, qui s'est, lui aussi, éteint trop vite, le 25 juin 2009.

Choisie pour interpréter le tube Wanna Be Startin Somethin du Roi de la pop, avec Usher et Mya, Whitney Houston était apparue bien frêle. Si sa voix tenait encore la route, ce n'était pas le cas de sa silhouette, loin de là. Elle ne pouvait plus cacher son addiction.

"Tu as besoin d'aide"

En coulisses, Clive Davis a assisté impuissant à la scène, ne pouvant que constater les dégâts provoqués par la drogue sur Whitney Houston. C'est pourquoi il lui a écrits ces mots, pour tirer la sonnette d'alarme :

"Ma chère Whitney, quand je t'ai vue ce soir au concert de Michael Jackson, j'ai été choqué. Quand je suis rentré, j'ai pleuré. Ma chère, ma très chère Whitney, le moment est venu.

Bien sûr, je sais que tu ne veux pas entendre cela. Bien sûr, je sais que tu te dis que Clive est follement théâtral. Bien sûr, je sais que ton pouvoir de déni est très fort et qu'il rejette tout, et je sais aussi ce que tout le monde te dit ...
Cependant, je me joins à ta mère et plaide auprès de toi afin que tu fasses face à la vérité, maintenant, tout de suite, tu n'as plus de temps à perdre. Tu as besoin d'aide et il faut commencer maintenant. Je serai à tes cotés avec amour, pour prendre soin de toi et te voir retrouver la paix et le bonheur, dans tous les sens du terme, en tant que femme, en tant que mère, en tant que modèle pour continuer à inspirer le reste du monde.
Avec amour,
Clive"

Toujours là pour soutenir Whitney Houston, Clive Davis savait que plus rien ne serait comme avant. En perdition, l'interprète d'I Will Always Love You n'était remontée sur scène que huit années plus tard, en 2009, parce que son producteur, et ami, l'y avait poussée. Protecteur, Clive Davis s'était toujours assuré que la chanteuse soit signée sous son label ou chez des partenaires.

Le jour de sa mort, Whitney Houston devait se rendre à la traditionnelle soirée précédant les Grammy Awards organisée par Clive Davis à Beverly Hills. Elle avait d'ailleurs participé aux répétitions quelques jours plus tôt. Retrouvée inanimée dans la baignoire de son hôtel par ses gardes du corps dans l'après-midi du 11 février 2012, Whitney Houston n'y sera finalement jamais allée.

Olivia Maunoury

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel