Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nagui, la polémique de son contrat de 100 millions d'euros : sa réponse à Frédérique Dumas

9 photos
Voir 9 photos
Le présentateur de France 2 a réagi. A la suite de l'interview de la députée Frédérique Dumas, publiée le 9 février, Nagui a souhaité réagir indirectement à la polémique concernant son contrat de 100 millions d'euros avec France Télévisions.

Nagui est sans conteste un présentateur emblématique de France 2. Ses émissions N'oubliez pas les paroles, Tout le monde veut prendre sa place et Taratata sont un véritable succès. Difficile donc pour France Télévisions de se passer de l'époux de Mélanie Page. Il a donc signé un contrat d'un montant de 100 millions d'euros pour fournir des programmes sur la période de 2017 à 2020. Un accord qui n'a pas plu à la députée Frédérique Dumas, ex LREM et membre du Groupe Libertés et Territoires.

"Le montant n'est pas obligatoirement le sujet. Il y a dans ce contrat des clauses exorbitantes du droit commun et dérogatoires par rapport aux usages professionnels : il n'y a pas d'exigence d'audience ; il n'est pas prévu d'audit ; la commande porte sur certaines émissions dont le concept n'est pas précisé alors que le montant financier, lui, est bien garanti. Lorsque France Télévisions achète des émissions quotidiennes pour plus de 10 millions d'euros – ici, le jeu N'oubliez pas les paroles - il est expressément prévu que le contrat soit soumis à l'avis d'un comité spécifique et validé en conseil d'administration. Est-ce que ce fut le cas ?", a déploré la femme politique à L'Obs, lors d'une interview publiée le 9 février. Frédérique Dumas exige donc qu'une enquête soit ouverte afin de vérifier que toutes les procédures ont bien été respectées avec la société de Nagui Air Productions.

S'il ne s'était pas exprimé, Nagui a finalement pris la décision de réagir, indirectement. Le présentateur de 59 ans a en effet retweeté des messages reflétant, à coup sûr, le fond de sa pensée. "Le mec produit plus de 1000 émissions par an. Entre Tout le monde veut prendre sa place, N'oubliez pas les paroles, Tout le monde a son mot à dire, Taratata et les émissions à 21 heures. A l'émission, cela ne doit pas revenir à beaucoup", "C'est drôle, ça fait des plombes qu'on demande une enquête à propos des indemnités que s'octroient les députés", "Ce chiffre ne veut rien dire. C'est un contrat sur trois ans et il faut savoir combien il rapporte à la chaîne... Et comme il est écrit dans le journal : 'Nagui est un des animateurs les plus rentables du groupe France Télévisions'. Encore une député LREM qui veut se faire mousser !", "Déjà une précision : 100M c'est le contrat entre France TV et la boîte de production. Pas le salaire de Nagui, même s'il n'est pas tricard. Eh oui, ça sert à payer toutes les personnes qui travaillent sur les émissions. Et tous les administratifs. Et les loyers. Et le matos", ou encore "Ça sent la jalousie a plein nez de la part d'une productrice qui a moins de succès que celui qu'elle attaque...", peut-on lire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image