Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Naomi Watts : Princesse des coeurs ou princesse punk, Diana a peur de froisser

Avant même sa sortie dans deux mois, Diana fait couler beaucoup d'encre. Alors qu'Hasnat Khan, le chirurgien ex-amoureux de Lady Diana, assure que le film ne sera qu'un tissu de mensonges à base de ragots colportés, l'héroïne du film Naomi Watts confie ses craintes devant la réaction de la famille qu'elle a peur de froisser. Pourtant, Purepeople a vu le film, et la belle Australo-Britannique de 44 ans est d'une justesse impressionnante à l'écran, s'imposant minute par minute comme une belle "Princesse des coeurs", le surnom donnée à Diana, femme libre, divorcée et engagée.

En couverture du magazine In Style UK, la belle blonde pose en princesse punk, solaire et rétro. Coupe eighties avec mèche de circonstance, regard magnétique, chemise à carreaux, dentelle, léopard ou cuir, c'est une Naomi Watts stylée, sereine et sensuelle qui pose. Mais derrière les apparences, il y a l'artiste qui a douté avant d'accepter le rôle et qui semble consciente d'avoir incarné le personnage le plus complexe de sa carrière (et on sait que Naomi Watts aime les personnages pleins de contradictions). Elle s'avoue effrayée à l'idée de voir la réaction de la famille royale, notamment de l'ex-mari de la princesse de Galles, Charles, et de ses deux enfants aujourd'hui adultes, Harry et William.

Une peur si forte que Naomi Watts se dit "prête à quitter le pays" si les réactions lui sont hostiles. "Plusieurs fois, j'ai pensé à ne pas le faire, confie-t-elle au magazine. J'ai d'abord dit non avant d'accepter parce qu'il s'agissait d'un véritable challenge." Puis elle a réfléchi longtemps, avant de voir la réalité face à elle : "Mon Dieu, je n'aime pas l'idée que quelqu'un d'autre joue ce rôle."

Naomi Watts veut surtout que les fans et spectateurs dépassent l'interprétation physique de Diana, une personnalité qui reste encore très présente dans les mémoires collectives. "Bien sûr, certaines personnes pourront dire 'elle n'est pas assez grande, qu'elle n'a pas son nez, le style, la voix...', mais une fois que j'ai dépassé toutes ces interrogations, j'ai eu envie de relever ce challenge", assure l'actrice. Et là-dessus, elle n'a pas tort. Si Naomi Watts a clairement travaillé la voix de son personnage, la gestuelle, et s'est vue flanquée de perruques et d'un faux nez, la star est dans l'incarnation plus que dans la ressemblance. On ne cesse pas de voir Naomi Watts, mais on sent la présence significative et en même temps ahurissante de la princesse.

Au point finalement que Diana ne devienne qu'une histoire romantico-dramatique à la fois singulière et en même temps historiquement à part. De son côté, Hasnat Khan, seul membre vivant de ce couple méconnu, refuse de voir le film.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image