Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Nicolas Bedos, "largué par sa nana" : Il se livre sur sa rupture...

Nicolas Bedos, "largué par sa nana" : Il se livre sur sa rupture...

Difficile de suivre les frasques amoureuses de l'impétueux Nicolas Bedos : lié ouvertement à la sublime Doria Tillier, qui ne s'était pas privée pour faire état des dessous de leurs relations sur le plateau du Grand Journal à l'occasion d'un bulletin météo piquant devenu culte, le fougueux trentenaire s'affichait en février dernier au côté de la tout aussi sublime Zoé, belle blonde inconnue du public, sur le tapis rouge de la première du film Monuments, orchestrée à Paris.

Chic et élégant, l'homme ne lâchait pas d'une semelle sa jolie dulcinée, jouant les amoureux éperdus face à l'objectif parfois agressif des photographes. Mais voilà qu'une poignée de mois plus tard, le pétulant chroniqueur dévoile, dans les pages du magazine Elle, être à nouveau un coeur à prendre.

"Largué par sa nana (pour un type plus riche et sans doute moins chiant"), comme il l'écrit dans sa tribune hebdomadaire, Nicolas Bedos se livre en effet brièvement mais intensément sur cette rupture pas si anodine que cela puisque, comme il le fait savoir, son histoire d'amour était ni plus moins une source d'inspiration fertile pour tenir justement son bulletin irrévérencieux.

"Cette confidence serait d'une stérile impudeur si 90% des textes que, depuis deux ans, j'inflige aux pauvres lecteurs de mes livres, de Marianne et de Elle, ne la racontaient pas, des pieds (qu'elle n'aimait pas) jusqu'à sa chevelure (qu'elle aimait trop). Deux ans d'une correspondance publique dans laquelle Hollande et Sarkozy côtoyaient régulièrement ses culottes Princesse Tam Tam et ses Malboro Lights, écrit-il. Je ne vous aurai rien épargné : des saveurs inédites de la fidélité à ses troubles gastro-narcissiques, de nos deux séparations à nos cinq résurrections, de nos envies d'acheter un chien sans rectum à nos projets de concevoir un bébé cultivé."

C'est d'ailleurs sa vie sentimentale qui l'a en partie convaincu de tenir une chronique régulière dans l'un des plus grands magazines féminins français. À la proposition de la directrice de Elle, Nicolas Bedos se souvient en effet avoir répondu : "Je serais bien incapable d'écrire sur LES femmes, mais je peux essayer d'écrire sur la mienne. Il me suffira de la mettre au pluriel." On peut compter néanmoins sur l'incontournable trentenaire pour trouver d'autres moyens d'alimenter sa désormais célèbre chronique...

Retrouvez l'intégralité de la chronique de Nicolas Bedos dans le magazine Elle, actuellement en kiosques.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image