Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Nicolas Cage boycotte son propre film : Un extrait le dévoile un peu plus...

Nicolas Cage boycotte son propre film : Un extrait le dévoile un peu plus...
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
8 photos
Lancer le diaporama

Au cours de sa carrière, faite de hauts et de bas, Nicolas Cage a fait, comme beaucoup d'autres acteurs stars, des films dont il est peu fier. Mais il en est un qu'il ne veut même pas que l'on voie : Dying of the Light. Avec les accroches "par le scénariste de Taxi Driver et le coscénariste de Raging Bull", on pourrait pourtant croire que ce long métrage n'a rien de honteux. Cependant, une majeure partie de l'équipe a lancé un appel au boycott de cette oeuvre. Découvrez-en un extrait à présent.

Le réalisateur Paul Schrader, l'un des producteurs, et pas un inconnu puisqu'il s'agit de Nicolas Winding Refn (Drive), ainsi que les acteurs Nicolas Cage et Anton Yelchin sont montés au créneau. Selon eux, la production a imposé sa mainmise sur le travail du cinéaste. Sur sa page Facebook, Schrader a écrit : "Nous avons perdu la bataille. Dying of the Light (...) m'a été retiré pour être remonté, mis en musique et mixé sans ma participation." Le réalisateur aurait été mis à la porte par Lionsgate, mécontent du premier montage réalisé, mais les studios affirment de leur côté que le scénariste de Taxi Driver avait quitté le projet de lui-même.

Liés par leur contrat, Schrader, Cage, Refn et Yelchin ne peuvent pas dire du mal de leur propre film ou des producteurs. Pour signifier leur mécontentement, ils ont alors décidé de s'afficher sur les réseaux sociaux, arborant des t-shirts de "non-dénigrement" sur lequel est inscrit un extrait d'une clause du contrat qui stipule que les producteurs peuvent les poursuivre en cas de propos négatifs sur le long métrage. Schrader ajoute en légende : "Je n'ai aucun commentaire à faire sur ce projet ni sur les gens concernés." Le problème, c'est qu'on ne pourra pas savoir pourquoi ces quatre artistes rejettent le film - de quoi donner encore plus envie de le voir, pour essayer de comprendre... Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que Schrader se plaint du final cut : c'était déjà le cas pour le prequel de L'Exorciste et pour Cliffhanger.

L'histoire de Dying of the Light : un agent de la CIA est forcé de prendre sa retraite. Mais son protégé découvre les preuves du retour d'un terroriste sur lequel enquêtait son mentor. Ce dernier va alors reprendre son travail pour mettre fin aux agissements de son terrible ennemi. La sortie du film sur les écrans et en VOD est prévue le 5 décembre.
Bande-annocne du film Dying of the Light que Nicolas Cage boycotte, tout comme le réalisateur Paul Schrader, le producteur Nicolas Winding Refn et l'acteur Anton Yelchin
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image