Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Nicolas Sarkozy exaspéré par Eric Zemmour, le "symptôme du vide"

Nicolas Sarkozy exaspéré par Eric Zemmour, le "symptôme du vide"
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
7 photos
Détendu sur le plateau de "Punchline" face à Laurence Ferrari, Nicolas Sarkozy, en sa qualité d'ancien président, ne souhaite pas faire une interview partisane. Pour autant, il ne cache pas son exaspération quand vient le sujet du moment, "Eric Zemmour".

Il ne pouvait pas y échapper. Venu faire la promotion de son livre Promenades (éditions Herscher), Nicolas Sarkozy n'a pas évité le sujet médiatique du moment : le "presque candidat" Eric Zemmour. Alors qu'il s'exprime avec éloquence sur les idées de culture et la civilisation, sur sa femme Carla Bruni, ou même ses ennuis judiciaires avec le verdict de l'affaire Bygmalion, il devient plus nerveux quand on s'approche de celles du polémiste.

"Il y a des choses qui m'ont fait bondir. Pour moi, Eric Zemmour n'est pas la cause du vide. Il en est le symptôme. Le vide permet aux excès et aux extrêmes de prendre toute la place," explique Nicolas Sarkozy à Laurence Ferrari sur Europe 1/CNews. L'ancien président ne veut pas faire de déclaration partisane, ne s'exprime pas sur les différentes personnalités en lice pour les présidentielles dans le camp républicain, mais il ne peut pas ne pas réagir sur la montée en puissance de l'éditorialiste du Figaro.

Le lendemain, Emmanuel Macron a déclaré, sans le nommer, à quel point il se distinguait de la pensée d'Eric Zemmour. Au sein de la prestigieuse bibliothèque nationale de France, il a dit : "Nous nous posons souvent dans le débat politique la question de notre identité. Mais notre identité ne s'est jamais bâtie ni sur le rétrécissement, ni à des prénoms ni à des formes de crispation. Notre pays, notre nation a été bâtie par deux institutions, l'Etat et la langue. Une langue dont l'épicentre aujourd'hui n'est plus sur ces rives de la Seine mais dans doute bien davantage vers le bassin du fleuve Congo."

Eric Zemmour laisse planer le doute sur sa candidature à l'élection présidentielle 2022, mais il prend néanmoins des mesures qui alimentent les spéculations. Le Parisien annonce dans son édition du 29 septembre 2021 que le polémiste a trouvé des "vastes locaux de campagne". Le polémiste privé d'antenne sur CNews a choisi un cadre très chic : dans un immeuble dans le 8e arrondissement. De plus, les sondages ne cessent de gonfler son égo, avec 13 à 14% des intentions de vote au premier tour, le mettant au même niveau que les candidats LR.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image