Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Sarkozy : Le jeune papa prend le RER et surprend les passagers !

23 photos
Lancer le diaporama
Nicolas Sarkozy dans le RER A le 5 décembre 2011

En plein début de campagne présidentielle, le chef d'Etat Nicolas Sarkozy, qui devrait se présenter à nouveau en 2012, va chercher les voix jusque dans le RER. Pour être proche du peuple, Nicolas Sarkozy a affirmé aujourd'hui lundi 5 décembre qu'un président de la République devait s'occuper "aussi de la vie quotidienne", et "pas simplement des grands problèmes".

La vie quotidienne des Français, c'est en effet les transports en commun. Ainsi le mari de Carla Bruni-Sarkozy, et père de sa petite Giulia, née le 19 octobre dernier, s'est offert un trajet en RER, sur la ligne A, qu'il a pris de Vincennes jusqu'à La Défense. Une demi-heure passée sous terre, en compagnie de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France, et des dirigeants de la RATP et de la SNCF, Pierre Mongin et Guillaume Pepy, co-exploitants de cette ligne. Durant ce trajet, Nicolas Sarkozy a, paraît-il, échangé avec les usagers lambdas, ainsi que des agents de la RATP et de la SNCF. C'est ce que dit L'Élysée.

Bien évidemment, cette démarche n'a pas plu à tout le monde. Le président du conseil général de Seine-et-Marne, Vincent Eblé (PS), a dénoncé une "récupération politique du candidat Nicolas Sarkozy".

C'est pour se rendre au CNIT à La Défense, où il s'est exprimé sur la "modernisation des transports urbains". L'après-midi, c'est son amie Angela Merkel qu'il a rejoint. La chancelière allemande, qu'il embrassait pour Benetton, l'attendait à l'Élysée pour partager un déjeuner de travail sur la crise de la dette dans la zone euro, qu'ils ont fait suivre d'une conférence de presse.

La vie de notre président ressemble finalement à la nôtre aujourd'hui, métro-boulot...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel