Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicole Kidman, son vibrant hommage à son père décédé : "Je l'ai fait pour lui"

16 photos
Lancer le diaporama
Nicole Kidman lors des London Evening Standard Theatre Awards 2015.
De son propre aveu, l'actrice australienne doit son retour triomphal sur les planches à son père, un scientifique aujourd'hui disparu.

Un peu plus d'an après la mort de son père, Nicole Kidman lui a rendu un vibrant hommage pendant la soirée des Evening Standard Theatre Awards, qui se sont déroulés à Londres le dimanche 22 novembre. Lauréate du prix de la meilleure actrice pour la pièce Photograph 51, la star australienne n'a pas manqué de rendre hommage à son regretté papa, le Dr Antony Kidman.

Sous les yeux de son mari Keith Urban - avec lequel elle affiche une belle complicité amoureuse sur tapis rouge -, Nicole Kidman n'a pas pu masquer son émotion, notamment quand elle a eu son prix entre les mains. Elle a ainsi évoqué le fait que son retour sur les planches, dix-sept ans après sa dernière apparition au théâtre, avait été motivé par la disparition de son père. "Je l'ai fait parce que mon père est mort il y a un an de cela et qu'il était scientifique, a avoué la comédienne de 48 ans. Et je l'ai faite [la pièce] pour lui."

Ainsi, chaque soir, au moment d'entrer sur scène, Nicole Kidman se recueillait à genoux devant la photo de son père adoré. "Il m'a donné la force d'y aller et de le faire chaque soir, a-t-elle expliqué. Je suis si heureuse qu'il m'ait mise en orbite et aidée de la sorte." Dans Photograph 51, Kidman campe Rosalind Franklin, une scientifique anglaise qui a participé de manière déterminante à la découverte de la structure de l'acide désoxyribonucléique (ADN), mais dont le travail n'avait pas été salué par les deux détenteurs du Prix Nobel de physiologie et de médecine 1962 - remis quatre ans après la disparition de Rosalind Franklin, emportée par un cancer des ovaires.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel