Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Ornella Muti : Un dîner avec Vladimir Poutine qui lui vaut... la prison !

Telle une écolière qui ne veut pas aller à l'école, Ornella Muti a prétexté être malade pour annuler une représentation de théâtre et aller tranquillement dîner en Russie à un gala avec Vladimir Poutine. La supercherie a été découverte par l'établissement et le tribunal de Pordenone en Italie a décidé de condamner l'actrice à verser des dommages et intérêts au théâtre et à ses abonnés, sous peine d'être emprisonnée durant huit mois, selon le journal italien Oggi.

Les faits remontent au 10 décembre 2010. La comédienne italienne révélée au public français aux côtés d'Alain Delon dans Mort d'un pourri avait été mise à l'arrêt, en raison d'une laryngo-pharyngite, alors qu'elle était attendue en représentation au théâtre Verdi de Pordenone. Elle affirmait être dans l'impossibilité d'utiliser sa voix et demandait des jours de repos, sauf que quelques heures plus tard, elle prenait la direction de la Russie. Elle a finalement été aperçue par des photographes à Saint Petersbourg, en train de dîner à la table de Vladimir Poutine au cours d'un gala de charité (où l'ex du KGB avait chanté !) avec notamment le grand ami du leader, Gérard Depardieu, mais aussi Sharon Stone et Kevin Costner.

Un événement caritatif pour venir en aide aux enfants hospitalisés qui n'en était d'ailleurs pas un. Selon le site de Madame Figaro, la fondation ne figurait pas dans le registre des organismes de charité (elle n'y aurait été enregistrée qu'un mois plus tard). Les médias russes avaient par ailleurs rapporté, à la suite de la lettre ouverte de la mère d'un enfant malade, que l'argent récolté n'était jamais arrivé jusqu'aux hôpitaux.

Quand le pot aux roses à été découvert, le théâtre italien et ses abonnés ont réclamé une indemnisation. N'ayant pas de réponse de la part d'Ornella Muti, ils ont accusé l'actrice d'escroquerie aggravée. Le tribunal de Pordenone a condamné l'actrice à huit mois d'emprisonnement et 600 euros d'amende, mais cette peine pourrait être suspendue si elle verse 30 000 euros d'indemnisations aux parties civiles.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image