Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Pauley Perrette : Son effroyable récit face à son agresseur

Pauley Perrette : Son effroyable récit face à son agresseur
La star de la série "NCIS" a raconté devant le tribunal la terrible agression dont on elle a été victime. Devant son agresseur présumé, qu'elle a formellement identifié.

Agressée violemment une fin d'après-midi de novembre, la comédienne Pauley Perrette faisait face à son agresseur lors d'une audience préliminaire à Los Angeles. L'occasion lui était donnée de raconter ce terrible moment.

Ce 13 novembre de triste mémoire, marqué par les attentats de Paris, la comédienne qui incarne dans la série NCIS Abby Sciuto, dévoilait dans un message publié sur Twitter l'agression dont elle avait été la victime, et la peur ressentie face à un homme qui menaçait de la tuer. Ce 2 décembre, elle affrontait son agresseur, un SDF de 45 ans répondant au nom de David Merck.

Devant la cour de justice, elle a expliqué comment vers 17h le 12 novembre, cet homme s'était jeté sur elle en criant s'appelant William et lui assurant qu'il allait la tuer. "Il était tellement plus fort que moi. Je ne pouvais pas courir, je ne pouvais pas me battre", a-t-elle raconté devant le juge, selon le Los Angeles Daily News qui raconte l'audience.

Elle a poursuivi en répétant ce qu'elle avait dit sur Twitter, que son agresseur "n'arrêtait pas de dire 'mon nom est William et je vais te tuer'" avant de lui briser le nez. Son salut, elle ne le doit qu'à l'évocation du prénom William, celui de son neveu, "un très joli prénom", ce qui a eu le don de calmer le prétendu William.

Pauley Peyrrette a poursuivi son récit, expliquant que la police était rapidement arrivée sur place et l'avait emmenée pour identifier David Merck, assis devant une supérette du quartier. "Êtes-vous en mesure de reconnaître l'homme qui vous a menacé", lui a demandé le procureur. "Oui", a-t-elle répondu simplement, alors que l'accusé est actuellement incarcéré mais peut-être libéré contre une caution de 60 000 dollars.

David Merck sera présenter à nouveau devant le tribunal le 16 décembre prochain pour une lecture de l'acte d'accusation.

C'est sur son compte Twitter que la star de 46 ans avait le 13 novembre dernier décrit dans le moindre détail l'agression dont elle avait été la victime : "Dans ma rue, un homme sans-abri complètement psychotique s'est jeté sur moi. Il m'a attrapé avec une telle force, m'a plié le bras, m'a frappé au nez et me répétait continuellement qu'il allait me tuer. Puis il m'a montré de quelle manière il allait me tuer. Il n'arrêtait pas de répéter son nom : 'WILLIAM, n'oublie pas ça ! Je vais te tuer !' J'étais seule, terrifiée et prise au piège. Il y avait un garage vide derrière moi et j'ai su que s'il m'y emmenait, j'étais morte. Je savais que ne pouvais pas lutter contre lui. J'ai prié de tout mon coeur et j'ai finalement dit : 'William, c'est un joli nom. J'ai un neveu qui se prénomme William'. C'est tout ce que j'ai dit, tout ce que j'ai fait à part prier de tout mon coeur. Il a recommencé à me frapper et puis a dit : 'Casse-toi d'ici.' Et c'est ce que j'ai fait."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image