Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Peter Frampton (Baby I Love Your Way), malade, fait ses adieux

16 photos
Lancer le diaporama
Avec un tube aussi impérissable que celui qui a fait de lui une star, il aurait pu continuer à se produire encore longtemps. Mais, en raison d'une maladie rare dont il souffre, Peter Frampton s'est résolu à faire ses adieux au public.

Musicien depuis toujours (autodidacte dès l'âge de 7 ans, dans un groupe dès l'âge de 12), Peter Frampton aurait très certainement voulu continuer toujours. Mais le temps qu'il lui reste à jouer de la guitare est compté, la faute à une maladie neuro-dégénérative rare...

Quelques heures seulement après avoir annoncé une tournée d'adieux qui aura lieu de juin à octobre prochains, le chanteur britannico-américain de 68 ans, connu pour les tubes Baby I Love Your Way, Show Me The Way et Do You Feel Like We Do, a révélé les cruelles raisons qui l'ont poussé à prendre cette décision : il se sait atteint depuis trois ans et demi de myosite à inclusions, une forme de myopathie lentement progressive contre laquelle il n'existe pas de traitement.

Peter Frampton avait appris qu'il était malade en 2015, après s'être fait examiner suite à deux incidents survenus à quelques semaines d'intervalle (une chute pendant un de ses concerts, alors qu'il voulait simplement renvoyer une balle lancée par un spectateur, puis une erreur de corde à la guitare). A l'heure actuelle, les symptômes commencent à s'aggraver, mais le musicien insiste sur le fait qu'il est encore en mesure de "jouer de la guitare super bien". Alors il met les bouchées doubles... "On enregistre comme des dingues dans mon studio à Nashville. On a déjà deux albums qui sont prêts. Je veux enregistrer tout ce que je peux dans le plus court laps de temps possible. On travaille en ce moment sur trois projets. J'ai vraiment le sentiment que je joue comme j'ai toujours joué. Certains disent même que je joue mieux, mais c'est à eux de le dire, pas à moi", a-t-il confié en toute transparence au magazine Rolling Stone.

Peut-être que les essais cliniques fonctionneront et qu'il y aura un miracle, mais je suis réaliste

A la chaîne CBS, dans le programme This Morning, il a avoué que "monter et descendre les escaliers" lui devient très difficile. "Ce qui va se passer, malheureusement, c'est que cela va affecter les muscles fléchisseurs des doigts. C'est le signe avant-coureur, les fléchisseurs, vous savez. Et pour un guitariste, ce n'est pas vraiment une bonne chose", explique-t-il avec lucidité à propos de cette maladie méconnue qui affecte 24 000 personnes aux Etats-Unis. "Mais je suis certain qu'il y en a bien plus, des gens qui comme moi croient simplement que c'est lié à la vieillesse", souligne l'artiste, qui reversera une partie des gains de son ultime tournée à l'Université John Hopkins, où il est inscrit pour suivre un essai clinique, afin de subventionner le fonds de recherche qu'il y a créé.

Malgré ces circonstances dramatiques, Peter Frampton, qui joua sur plusieurs albums de Johnny Hallyday et accompagna sur scène David Bowie, se veut philosophe : "Je repense à toutes les fois au cours de ma vie où quelque chose de terrible est arrivé à ma carrière, à ma famille ou à moi. Je l'ai balayé d'un revers de main, je me suis relevé et changer de direction", fait-il observer. Ce qu'il compte prouver une dernière fois avec la tournée à venir : "Je ne veux pas y aller si je ne suis pas capable de bien jouer. Si je dois faire une tournée d'adieu, je veux bien jouer. Je veux tout déchirer. Je sais que pour cette tournée, je serai capable de faire tout ce que j'ai fait l'an dernier et l'année d'avant. C'est le plus important pour moi", a-t-il dit. Sans écarter en même temps l'espoir, très mince, qu'un traitement face effet. "Si c'est une tournée d'adieu, alors peut-être que les essais cliniques fonctionneront et que ce sera une tournée du miracle. J'aimerais bien, mais je suis réaliste", a-t-il aussi glissé à CBS. Et quoi qu'il en soit, il aura une satisfaction que la maladie ne lui ôtera jamais : "J'ai joué de la guitare pendant 60 ans. J'ai commencé à 8 ans et maintenant j'en ai 68. J'ai fait plutôt un bon bout de chemin."

Né en Angleterre et naturalisé américain, Peter Frampton, qui vit à Nashville, a été marié à trois reprises, pour autant de divorces, avec Mary Lovett de 1972 à 1976, avec Barbara Gold de 1983 à 1993, union qui produisit deux enfants (Jade et Julian), et avec Tina Elfers de 1996 à 2011, dont est issue une fille, Mia.

Peter Frampton, Show me the way
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel