Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pierre-Jean Chalençon en plein scandale : des ennuis avec le fisc ? Plus d'un million d'euros en cause

13 photos
Voir 13 photos
Pierre-Jean Chalençon en plein scandale : des ennuis avec le fisc ? Plus d'un million d'euros en cause
Pierre-Jean Chalençon est plus que jamais dans la tourmente. En plus d'être inquiété par la justice pour ses dîners clandestins, le celèbre collectionneur d'art ferait l'objet d'une enquête menée par le fisc.

Pierre-Jean Chalençon fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours. Le féru de Napoléon, révélé dans l'émission Affaire conclue (France 2) est au coeur d'une enquête ouverte le 7 avril 2021 pour "mise en danger de la vie d'autrui". Le collectionneur de 51 ans est accusé d'avoir organisé des dîners clandestins en plein confinement et l'étau se resserre autour de son adresse parisienne du Palais Vivienne, qui a récemment été perquisitionné. Pierre-Jean Chalençon a même été placé en garde en vue plusieurs heures. Il risque désormais "une lourde amende, possiblement de la prison et une fermeture administrative", a-t-on appris dans Touche pas à mon poste vendredi soir. Pour ne rien arranger à ses affaires, son activité professionnelle est remise en question par le fisc.

C'est ce que révèle le journal Libération samedi. D'après les informations de nos confrères, Pierre-Jean Chalençon "manipule de belles somme d'argent" depuis plusieurs années, ce qui a mis la puce à l'oreille à l'administration fiscale, d'autant plus qu'il a souvent confié publiquement être "fauché" et "endetté". Ainsi, en 2019, "les impôts ont fait saisir rue Vivienne, 'de manière conservatoire' (c'est-à-dire pour sécuriser le paiement d'un éventuel redressement) des meubles et objets pour la somme de 1,35 million d'euros", lit-on dans les pages de Libération.

Parmi la soixantaine de pièces confisquées, figurent des tableaux, des sculptures attribuées à Canova ou au baron Gérard, des tapisseries d'Aubusson, de la vaisselle... Autant d'objets qui ne pourront être vendus tant que la lumière ne sera pas faite sur ce qui est considéré comme "une activité occulte de marchand d'art et d'antiquités". "Activité non déclarée et dès lors non soumise aux impôts commerciaux et à la TVA", rapporte également le rapport du fisc.

Et justement, comme peut le confirmer Libération, le fisc a mis la main sur les déclarations d'impôts de Pierre-Jean Chalençon pour les années 2016 et 2017 et le soupçonne de ne pas déclarer totalement ses revenus. Pour l'heure, les avocats de Pierre-Jean Chalençon n'ont pas souhaité s'exprimer sur cette sombre affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image