Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Prince Friso : Quatre ans après sa mort, "le choc est encore profond"

Prince Friso : Quatre ans après sa mort, "le choc est encore profond"
Un portrait du prince Friso d'Orange-Nassau a été disposé sur un autel de l'église paroissiale Saint-Nicolas à Lech am Arlberg, en Autriche, en février 2017, au 5e anniversaire de l'accident qui entraîna la mort du fils de Beatrix des Pays-Bas, décédé le 12 août 2013 après dix-huit mois dans le coma.
39 photos
Lancer le diaporama
Un portrait du prince Friso d'Orange-Nassau a été disposé sur un autel de l'église paroissiale Saint-Nicolas à Lech am Arlberg, en Autriche, en février 2017, au 5e anniversaire de l'accident qui entraîna la mort du fils de Beatrix des Pays-Bas, décédé le 12 août 2013 après dix-huit mois dans le coma.
La famille royale néerlandaise continue à fréquenter chaque année la station de Lech am Arlberg. Pourtant, une de ses pages les plus sombres y a été écrite.

Parfois, il semble n'y avoir rien d'autre à faire face au deuil que de continuer à vivre : cinq ans après l'accident de ski tragique du prince Friso d'Orange-Nassau, frère cadet de l'actuel roi Willem-Alexander des Pays-Bas, qui, pris dans une avalanche, succomba après dix-huit mois entre la vie et la mort, la famille royale n'a pas déserté Lech am Arlberg. Chaque année, les pentes de la station du Tyrol autrichien voient ses membres revenir faire le plein de sensations fortes et de joie toute fraîche, à l'image de la séance photo rituelle à laquelle le souverain, son épouse la reine Maxima et leurs trois filles se sont prêtés lundi 27 février 2017. Pourtant, les souvenirs douloureux ne sont jamais très loin.

Le choc de la mort du prince Friso, tombé dans le coma suite au drame du 17 février 2012 et décédé le 12 août 2013, est en fait "toujours profond", confiait il y a quelques jours le maire de la petite commune de 1 500 habitants à l'année, Ludwig Muxel, au quotidien régional Vorarlberger Nachrichten. Le traumatisme ne s'efface pas, et pour cause : l'édile connaissait le fils de la princesse Beatrix des Pays-Bas depuis son enfance et les séjours qu'il venait passer avec ses frères Willem-Alexander et Constantijn, où ils s'étaient fait des amis parmi les villageois. Il se souvient de ces longs mois passés entre "l'espoir et la peur de la mort du prince, une période très stressante".

Sur un autel de l'église paroissiale Saint-Nicolas à Lech, à la date du triste anniversaire de son accident, un portrait photo du défunt Friso a été disposé, flanqué d'une bougie et d'un carton indiquant qui il était et la raison de cet hommage. Parce qu'on ne l'oublie pas...

Une famille foudroyée de chagrin

Homme brillant, qui était entre autres diplômé d'ingénierie mécanique de l'Université de Berkeley (Californie) et d'ingénierie aéronautique de l'Université technologique de Delft, et apprécié pour ses qualités de coeur et sa joie de vivre, le prince Friso a laissé derrière lui une épouse, la princesse Mabel, pour l'amour de laquelle il avait abdiqué ses droits dynastiques, et deux petites filles, les comtesses Luana et Zaria, aujourd'hui âgées de 11 et 10 ans respectivement. Il repose depuis le 16 août 2013 dans le modeste cimetière de Lage Vuursche, hameau où se trouve le château Drakensteyn qui fut le décor d'enfance des trois fils de la princesse Beatrix.

La princesse Mabel, qui s'était largement retirée de la vie publique après l'accident et la disparition de son mari, renonçant même à certains engagements qui lui étaient chers, a progressivement repris le cours de son existence. Chaque année, associée à sa belle-mère la princesse Beatrix, dont elle demeure très proche, elle remet notamment le prix au nom du prince Friso, distinction dans le monde de l'ingénierie. Spécialiste des relations internationales et des droits de l'Homme, particulièrement investie dans ceux de la femme, elle intervenait cette semaine lors de la conférence "She decides" qui se tenait à Bruxelles en vue d'inciter les grands dirigeants à faire de la cause des femmes et des jeunes filles du monde entier une priorité dans l'agenda international. En sa qualité de directrice de l'organisme Girls Not Brides, qui lutte contre les mariages forcés d'enfants en collaboration avec de nombreuses associations, elle a déclaré qu'il était impératif de faire en sorte que "les filles puissent prendre des décisions étayées n'importe où dans le monde concernant leur propre corps, leur reproduction ou leur avenir" et qu'elles aient accès à la contraception.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image