Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Prince Harry piégé au téléphone : ses confidences cash sur la famille royale

Prince Harry piégé au téléphone : ses confidences cash sur la famille royale
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex - La famille royale d'Angleterre lors de la cérémonie du Commonwealth en l'abbaye de Westminster à Londres, le 9 mars 2020.
14 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex - La famille royale d'Angleterre lors de la cérémonie du Commonwealth en l'abbaye de Westminster à Londres, le 9 mars 2020.
Le prince Harry est la dernière victime en date des deux youtubeurs russes Alexei Stolyarov et Vladimir Kuznetsov. Croyant parler à la jeune activiste écolo Greta Thunberg, il s'est confié avec franchise sur le Megxit, la famille royale et sa nouvelle vie au Canada.

Le prince Harry a été victime d'un canular téléphonique, rapporte la presse britannique. Appelé à deux reprises par deux hommes se faisant passer pour la jeune Greta Thunberg et son père Svante, l'époux de Meghan Markle a baissé la garde et s'est lâché sur les confidences.

Selon le Daily Mail et The Sun, Alexei Stolyarov et Vladimir Kuznetsov – deux youtubeurs russes spécialisés dans les canulars de célébrités qui ont déjà piégé Bernie Sanders ou Elton John – ont donc réussi à joindre le prince Harry lors du Nouvel An, puis le 22 janvier 2020, lorsqu'il résidait à Vancouver au Canada. Il aurait ainsi déclaré que sa nouvelle vie avec Meghan Markle et leur fils Archie, loin de la couronne britannique, était "nettement mieux" et qu'il se sentait personnellement "plus normal que ce que [sa] famille voudrait croire". Quant à sa décision de quitter ses obligations royales, il l'aurait justifiée par sa volonté de "protéger" son fils. Lui-même ayant connu la folie médiatique lorsque sa mère, la très populaire Diana, était encore en vie, on comprend aisément sa décision...

Le prince Harry (35 ans), qui a récemment effectué un ultime séjour à Londres pour ses derniers engagements officiels avec sa femme Meghan Markle (38 ans), s'est également déclaré "complètement mis à l'écart" de la famille royale, confirmant les rumeurs de tensions avec son frère le prince William et sa belle-soeur Kate Middleton. Alors que son épouse et lui souhaitent démarrer une nouvelle vie, en gagnant notamment leur indépendance financière, le prince Harry a détruit l'image que le grand public se fait d'un mariage royal. "Je peux vous assurer qu'épouser un prince ou une princesse, ce n'est pas vraiment du tout ce qu'on peut s'imaginer. Il y a beaucoup de pièces dans le puzzle. (...) Je pense qu'il y a un tas de gens sur Terre qui s'identifient à nous et qui respectent notre choix de faire passer notre famille avant tout. C'est risqué, mais nous allons débuter une nouvelle vie", a-t-il ajouté.

Le prince, qui a aussi évoqué le prince Andrew ou son usage de jets privés, a également confirmé qu'avec Meghan, ils ne pourraient plus utiliser l'appellation Sussex Royal. "Personne ne nous a dépouillés de nos titres. (...) On nous a juste demandé de ne pas les utiliser pour gagner de l'argent, ce que nous n'aurions jamais fait. Mais la presse s'est emparée du sujet pour donner l'impression que nous avions été dépouillés", a-t-il conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image