Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Philip : Sa lettre d'excuses après le grave accident qu'il a provoqué

Le prince Philip, duc d'Edimbourg, lors du mariage de la princesse Eugenie d'York et Jack Brooksbank au château de Windsor le 12 octobre 2018.
20 photos
Lancer le diaporama
Le prince Philip, duc d'Edimbourg, lors du mariage de la princesse Eugenie d'York et Jack Brooksbank au château de Windsor le 12 octobre 2018.
Dix jours après les faits, et alors qu'une des victimes de l'accident ne cachait pas sa colère de n'avoir pas été contactée par l'intéressé, l'édition dominicale du Mirror produit la lettre que le duc d'Edimbourg a finalement adressée pour présenter ses excuses. Faute avouée à moitié pardonnée ?

Dans l'attente d'éventuelles suites ou poursuites, c'est déjà une avancée : bien connu pour être passablement buté, le prince Philip a fini par faire amende honorable auprès de l'automobiliste qu'il a blessée dans l'accident de la route qu'il a provoqué le jeudi 17 janvier 2019 à proximité de Sandringham (Norfolk), où la reine Elizabeth II réside une bonne partie de l'hiver.

Depuis la violente collision, survenue lorsque le duc d'Edimbourg percuta avec son Land Rover Freelander une Ford Kia qu'il n'avait pas vue arriver alors qu'il s'engageait sur un axe principal depuis une route secondaire, son cas avait agité l'opinion publique britannique, perplexe quant à son aptitude à la conduite à 97 ans, puis choquée par son retour au volant d'un véhicule neuf 48 heures plus tard et sans ceinture, au mépris de la loi. La principale victime de l'accident, Emma Fairweather, qui était passagère et s'est retrouvée avec un poignet cassé dans l'histoire, avait par ailleurs exprimé publiquement ses craintes qu'il bénéficie d'un traitement de faveur et s'était plainte qu'il ne lui ait même pas présenté d'excuses. D'autant qu'elle voyageait avec une autre personne et un bébé, heureusement indemnes.

C'est désormais chose faite : "Je voudrais que vous sachiez combien je suis désolé pour mon implication dans l'accident à l'intersection de Babingley, écrit-il dans la missive que le Sunday Mirror a pu consulter. Je suis passé à ce carrefour un nombre de fois incalculable et je sais parfaitement qu'il y a beaucoup de trafic sur cette grande route. C'était une belle journée ensoleillée et, à environ 15h, le soleil était rasant sur le Wash [estuaire entre le Norfolk et le Lincolnshire, NDLR]. En d'autres termes, le soleil était rasant sur la route principale [une explication qu'il avait déjà fournie à la police, mise en doute par certains témoins, lesquels évoquaient eux une météo sans soleil, NDLR]. En conditions normales, je n'aurais eu aucune difficulté à voir le trafic venant du côté de Dersingham, mais je ne peux qu'imaginer que je n'ai pas réussi à voir la voiture arriver et j'en regrette vraiment les conséquences. J'étais assez secoué après l'accident [un témoin de l'accident lui était alors venu en aide, NDLR], mais j'étais extrêmement soulagé qu'aucun de vous n'ait été grièvement blessé. Comme une foule commençait à se former, un officier de la police locale m'a conseillé de rentrer à Sandringham House. J'ai depuis appris que vous aviez eu le bras cassé. Je suis sincèrement désolé que vous ayez été blessée. Je vous souhaite un bon rétablissement après cette expérience traumatisante. Bien à vous, Philip."

Emma Fairweather, 46 ans, qui s'était d'abord plainte du silence du duc d'Edimbourg après avoir été contactée seulement par une dame de compagnie de la reine pour s'enquérir de son état, s'est dite "super contente" qu'il se soit manifesté, et d'une telle manière : "J'ai trouvé que c'était vraiment bien qu'il signe "Philip" et non avec son titre officiel. Le fait que ce soit personnalisé était une agréable surprise. Beaucoup de gens disaient que ce n'était pas réaliste que j'attende ce genre de gentillesse et d'humanité de la part du prince Philip - et c'est pourtant ainsi que je vois cette lettre." Il semblerait qu'une lettre similaire ait été adressée à la personne qui était au volant de la Kia, âgée de 28 ans et légèrement touchée aux genoux.

Les autorités poursuivent leur enquête et ont fait savoir qu'elle devrait être bouclée d'ici une semaine environ. On saura alors dans quelle mesure la responsabilité du mari de la reine est mise en cause.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Michel Cymes et Gérard confient avoir été victimes d'attouchements sexuels sur France 2 (16 octobre 2019).
Agathe Auproux parle de sa vie amoureuse sur le plateau de "Touche pas à mon poste" (C8), le jeudi 17 octobre 2019.
Adil Rami accusé de faire le salut militaire des joueurs turcs en soutien à l'armée, répond dans une vidéo publiée sur Instagram le 17 octobre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel