Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Procès de Benjamin Mendy : l'intérieur de son manoir dévoilé, deux pièces font frissonner les jurés...

Procès de Benjamin Mendy : l'intérieur de son manoir dévoilé, deux pièces font frissonner les jurés...
Par David Contreras Rédacteur
Addict aux séries sur les vampires et les zombies, il connaît tout sur vos stars préférées, avec une petite préférence pour ce qui se passe outre-Atlantique. S’il a le sang chaud des Espagnols, il garde tout de même son humour bien français et ne recule jamais devant un jeu de mot bien senti.
13 photos
Le procès Benjamin Mendy a débuté le 10 août dernier et chaque jour, des détails sordides de l'affaire sont révélés. Accusé de huits viols et une agression sexuelle par sept femmes différentes, les jurés ont pu avoir un aperçu du manoir où le footballeur vivait et une pièce a particulièrement retenue l'attention.

C'est une affaire qui secoue l'Angleterre depuis plus d'un an maintenant. En août 2021, Benjamin Mendy est placé en détention provisoire suite à plusieurs plaintes à son encontre et près d'un an plus tard, la liste des accusations s'est allongée. Aujourd'hui, ce sont sept femmes qui accusent le champion du monde 2018 de huit viols et d'une agression sexuelle pour des faits qui se seraient déroulés entre octobre 2018 et août 2021. Le procès de l'ancien défenseur de Manchester City s'est ouvert mercredi dernier du côté de Chester et le sportif de 28 ans risque la prison à perpétuité.

Jugé en compagnie de Louis Saha Matturie -sans rapport avec l'ancien footballeur Louis Saha - qui serait son complice, Benjamin Mendy a décidé de plaider non coupable face à toutes les accusations contre lui. Des premiers éléments particulièrement sombres ont été révélés par la presse qui assiste à l'un des procès les plus médiatisés de l'année en Angleterre. La demeure du footballeur est notamment dans le viseur du procureur, qui a donné plusieurs éléments intriguant la concernant. Benjamin Mendy vit en effet dans un manoir d'une valeur de 5,6 millions d'euros situé à Prestbury, dans le Cheshire, où il était particulièrement isolé du voisinage.

Un système de panic room qui interroge

Dans cette demeure de luxe, Benjamin Mendy disposait notamment d'une piscine intérieure et d'une salle de gym et de tout le confort haut de gamme, mais deux pièces ont interpellé les jurés d'après les informations du Daily Mail. La chambre à coucher du joueur, ainsi que son bureau sont équipés d'un système bien particulier puisqu'elles ne peuvent être déverrouillées que depuis l'intérieur. À l'image d'une panic room, ce système est fait pour pouvoir s'enfermer à l'intérieur et être protégé en cas de cambriolage.

Certaines victimes avaient 17 ou 18 ans au moment des faits présumés, a relevé le représentant de l'accusation lors du procès, pointant des faisceaux concordants du dossier, "des femmes qui étaient saoules et ne se souvenaient de peu ou de rien, ou dormaient, ou se réveillaient". D'autres victimes ont également rapporté avoir eu l'impression d'être enfermées dans des chambres, a ajouté le procureur. Il a en particulier cité la nuit du 23 au 24 juillet 2021 lors de laquelle, selon le dossier d'accusation, Benjamin Mendy a violé trois jeunes femmes, une à son domicile et deux dans une discothèque de Manchester.

"L'affaire est simple", a dit le procureur Timothy Cray aux jurés. "Ça n'a pas grand chose à voir avec le football. C'est en effet un autre chapitre d'une histoire très vieille: des hommes qui violent et agressent des femmes car ils pensent qu'ils ont le pouvoir et parce qu'ils pensent qu'ils s'en tireront sans conséquences."

Il a qualifié les deux accusés de "prédateurs prêts à commettre de graves abus sexuels" sur des victimes plus jeunes, "vulnérables, terrifiées et isolées", soulignant que le téléphone de certaines femmes avait pu être confisqué quand elles se rendaient au domicile du joueur.

Benjamin Mendy reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image