Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
#JeSuisProf

Quentin Mosimann, DJ pas comme les autres officiellement dans la cour des grands

11 photos
Lancer le diaporama

Je suis DJ, son dernier morceau paru au début de l'été, sonnait comme une affirmation. Son entrée dans le prestigieux Top 100 annuel de DJ Mag apparaît comme une confirmation : Quentin Mosimann n'a jamais renié sa passion pour les platines et le son dancefloor, qui a même survécu à son passage par la Star Academy, et joue officiellement désormais dans la cour des grands ! Ce que nombre de clubbers du monde entier savent déjà pour avoir profité de ses sets.

A 24 ans, l'artiste suisse au profil atypique de DJ-chanteur intègre pour la première fois le palmarès annuel de la revue de référence DJ Mag et se classe 74e parmi les 100 meilleurs DJs qui font danser le monde. Une hiérarchie des magiciens sonores des dancefloors dont un autre Français lâche le leadership : David Guetta, maître de la planète clubbing en 2011, chute à la 4e position et permet à Armin Van Buuren de récupérer le trône qu'il occupait sans conteste de 2007 et 2010, tandis que l'inoxydable Tiësto, 43 ans, récupère le rang de dauphin, et que le très actif Avicii, avec un gain de trois places, complète le podium. Derrière, on peut accorder une attention particulière aux progressions du jeune Néerlandais Hardwell (6e, +18), de Skrillex (10e, +9), Steve Aoki (17e, +25)...

A la faveur de cette belle entrée directement en 74e position dans le Top 100 - un bond de 100 places par rapport à son précédent classement -, Quentin Mosimann impose son style unique de DJ-chanteur explosif et côtoie les spécialistes français "traditionnels" du genre : 5e Frenchie du Top 100 après David Guetta (4e, -3), Daft Punk (44e, -16), Martin Solveig (48, -19), Madeon (54e, entrée), il devance même Bob Sinclar (94e, -61). DJ Mag consacre d'ailleurs un petit argu édifiant à ce "DJ qui chante" - "et plutôt pas mal du tout" , même -, qui n'a rien d'un "DJ lambda" et s'est taillé une réputation avec ses "lives pleins d'énergie à travers l'Europe, la Russie et les Etats-Unis".

C'est toutefois à Londres que Quentin Mosimann a eu l'occasion de fêter ce week-end la parution de ce classement, puisqu'il jouait au Ministry of Sound de la capitale anglaise. Depuis, il est revenu samedi dans son pays natal, à Bienne, pour faire danser ses compatriotes, et a joué dimanche pour l'opération caritative Cap 48 de la RTBF, chaîne belge pour laquelle il était il y a quelques mois juré de la première saison de The Voice (dont il a assisté le gagnant, Roberto Bellarosa, dans la réalisation de son premier album). Quentin Mosimann se produira à Paris le 3 novembre à La Cigale à l'occasion de la soirée Pop's Cool. Toutes les dates de ses shows sur son site officiel www.quentinmosimann.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image