Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Raphaël Elmaleh toujours aussi chic : le fils de Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh trop craquant à Monaco

Raphaël Elmaleh toujours aussi chic : le fils de Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh trop craquant à Monaco
Par Charlotte Pletcher Journaliste
Fan de séries en tous genres, elle aime suivre le quotidien de ses acteurs préférés. Elle est également fan de la reine Elizabeth II, de Kate Middleton et ne comprend toujours pas ce que le prince Harry fait avec Meghan Markle.
20 photos
Le 45e festival international du cirque de Monte-Carlo a été officiellement lancé en début de week-end. Les représentations s'enchaînent depuis. Charlotte Casiraghi en a profité pour accompagner sa tante Stéphanie de Monaco, présidente de l'événement, en compagne de son fils Raphaël, fruit de ses amours avec l'humoriste Gad Elmaleh.

S'il y a un rendez-vous que la famille princière monégasque ne manque pas, en dehors du Grand Prix de Monaco et de la fête nationale, c'est bien le Festival International du cirque de Monte Carlo. Après plusieurs années sans le moindre spectacle à cause de la pandémie mondiale, les shows sont bel et bien de retour pour le plus grand bonheur de la présidente de l'événement Stéphanie de Monaco. A la tête de la manifestation depuis dix-sept ans, la princesse a fait de cette mission une priorité dans laquelle toute la famille l'accompagne. Et après avoir été épaulée par son fils Louis, sa femme Marie, bientôt maman, Camille Gottlieb et le prince Albert, ce fut au tour de Charlotte Casiraghi de s'afficher à ses côtés.

Pour cette deuxième journée de Festival (le lancement a eu lieu ce vendredi 20 janvier), la fille de Caroline de Monaco avait fait le déplacement et elle n'était pas seule ! Si son mari Dimitri Rassam et leur fils Balthazar étaient aux abonnés absents, Raphaël, le fils de 9 ans qu'elle a eu avec l'humoriste Gad Elmaleh, avait son ticket d'entrée. Parfait mélange de ses parents, le petit garçon, élégant en jean et col roulé noir, s'est régalé devant les numéros des différents artistes qui défilaient sous le chapiteau de Fontvieille à Monaco. On se souvient que Raphaël avait fait sensation avec cette même élégance au moment du lancement des festivités de Noël, avec Jacques et Gabriella de Monaco.

Raphaël entre Monaco, Paris et le Maroc

Avoir fait partie de la famille princière monégasque est une grande fierté pour Gad Elmaleh. Ce dernier, un temps frileux à l'idée d'évoquer son passage au sein des Grimaldi, a finalement osé en parler dans ses spectacles mais préfère se focaliser sur les différences de culture qui ont existé entre sa belle-famille et la sienne, originaire du Maroc. Il n'en revient toujours pas d'ailleurs : "Mon fils a 9 ans, il a une grand-mère qui est à Monaco, et l'autre qui est ma mère. C'est la vérité. Je charrie avec affection, je pointe du doigt le décalage seulement" confiait-il dans les colonnes de Nice Matin.

Le jeune Raphaël a aussi la chance d'avoir des parents qui s'entendent bien et qu'il voit régulièrement, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques années. Après son succès fulgurant en France, Gad Elmaleh a tenté sa chance aux Etats-Unis mais a fini par revenir dans l'hexagone pour une raison évidente : "C'est comme celui qui rêve d'aller sur une île déserte mais une fois que tu es sur l'île déserte, elle est déserte... J'ai vécu ce sentiment car il me manquait l'essentiel : mon oxygène affectif, artistique et créatif. [...] Je n'avais pas ma famille, mes enfants, mes amis. J'étais seul. Il y avait un immense plaisir d'un côté et une immense solitude de l'autre." Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image