Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Serena Williams : Lourde amende après le psychodrame à l'US Open

Serena Williams : Lourde amende après le psychodrame à l'US Open
Par Lise Normandie Rédactrice
Depuis sa Normandie natale, elle aspirait à une vie bien plus palpitante. Lassée du beurre, du cidre et des vaches, s'installer à Paris a changé sa vie... Se sentir plus proche et connectée de toutes ses stars préférées que presque personne, dans sa Normandie, ne connaît… À part Amandine Petit bien sûr, Miss Normandie et Miss France !
Serena Williams - Finale femme de de l'US Open de Tennis 2018 à New York le 9 septembre 2018.
15 photos
Lancer le diaporama
Serena Williams - Finale femme de de l'US Open de Tennis 2018 à New York le 9 septembre 2018.
Ce n'est pas la défaite de Serena Williams en finale de l'US Open contre la jeune Japonaise Naomi Osaka qui a le plus marqué les esprits le 8 septembre dernier mais les pétages de plomb de la championne américaine. En plus des trois avertissements reçus pendant le match, la tenniswoman a également écopé d'une lourde amende.

La finale de Serena Williams à l'US Open a viré au cauchemar. Alors qu'elle espérait remporté son 24e titre du Grand Chelem le samedi 8 septembre 2018, la tenniswoman de 36 ans n'a pas seulement perdu contre la Japonaise Naomi Osaka âgée de 20 ans (6-4, 6-2), elle a surtout perdu ses moyens.

Sanctionnée à trois reprises par des avertissements de l'arbitre Carlos Ramos pour "coaching", "bris de raquette", puis "insulte", Serena Williams s'est également vu infliger une amende de 17 000 dollars (14676 euros). Lors de la finale, la maman de la petite Olympia, 1 an, s'est violemment emportée à plusieurs reprises, accusant l'arbitre de sexisme. "Il y a des hommes qui font bien pire et parce que je suis une femme vous m'enlevez ça. Ce n'est pas juste. Vous le savez et je sais que vous ne pouvez pas l'admettre, mais je sais que vous êtes conscient que ce n'est pas juste", lui a-t-elle notamment lancé.

Fair play, la petite soeur de Venus a tenu à ce que la victoire de son adversaire soit respectée lors de la remise des trophées qui a valu de nombreuses huées à Naomi Osaka : "Faisons de ce moment le meilleur possible. Reconnaissons le mérite où il y en a. Et ne huons plus. Félicitations Naomi."

Lors de la conférence de presse qui a suivi, Serena Williams est restée sur ses positions : "Je suis là pour défendre les droits des femmes et l'égalité des femmes, et pour moi, dire 'voleur' et être sanctionnée d'un jeu m'a donné l'impression que c'était sexiste, a-t-elle déclaré. Il n'a jamais enlevé un jeu à un homme parce qu'il l'avait traité de 'voleur'." Un engagement fort qui lui vaut d'être soutenue par de nombreuses stars dont son amie proche Eva Longoria ou encore les chanteuses Alicia Keys et Kelly Rowland et le champion de Formule 1 Lewis Hamilton.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image