Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Sharon Tate : L'épouse de Roman Polanski assassinée enceinte de 8 mois, un drame épouvantable

Sharon Tate : L'épouse de Roman Polanski assassinée enceinte de 8 mois, un drame épouvantable
Par Mafalda Betty Rédactrice
Citoyenne du monde qui adore les blind tests des années 90, elle se passionne pour les histoires de cœur avec ou sans happy end des personnalités françaises et internationales.
12 photos
En 1969, la comédienne Sharon Tate, enceinte de son premier enfant avec le réalisateur Roman Polanski, trouve la mort dans des conditions effroyables : avec d'autres amis présents dans sa villa, elle est sauvagement poignardée par les membres de la secte dirigée par Charles Manson...

Il y a exactement cinquante-trois ans, un crime rituel effroyable a eu lieu en Californie aux Etats-Unis. Les années ont passé mais l'horreur de la tuerie est intacte : il s'agit des meurtres sauvages de cinq personnes dans la maison située au 10050 Cielo Drive à Los Angeles par les membres de la secte de Charles Manson. L'une des victimes est celle qui était à l'époque l'épouse du cinéaste Roman Polanski, Sharon Tate. Mannequin et actrice en vue, elle était enceinte de huit mois lorsque l'horrible drame a eu lieu.

Tout semblait réussir à la jeune et sublime Sharon Tate, originaire de Dallas au Texas et âgée de 26 ans. Remarquée à Hollywood, elle est placée par le producteur Martin Ransohoff pour le film que prépare Roman Polanski, Le Bal des vampires, car la jeune femme est sous contrat avec la société de production. Un temps réfractaire à cette idée, le cinéaste accepte et finit par tomber éperdument amoureux de la comédienne. Le 20 janvier 1968, à Londres, Sharon Tate épouse Roman Polanski au cours d'une réception très médiatisée au Playboy Club à Londres. La fête, symbole du bouillonnement culturel des Swinging Sixties britanniques compte aussi de nombreuses personnalités hollywoodiennes, dansant en tenue pop et victorienne sur une musique psychédélique.

Un crime rituel atroce

Pris par la préparation d'un nouveau long métrage en Europe, Roman Polanski doit quitter les Etats-Unis. Sa femme, qui l'avait accompagné, quelques mois est ensuite rentrée sur le continent américain pour poursuivre tranquillement sa grossesse. Ce 8 août 1969, elle convie plusieurs amis dans la superbe maison construite en 1942 pour l'actrice française Michèle Morgan et que le couple Tate-Polanski loue. Durant la nuit, trois individus pénètrent dans la villa : Tex Watson, Patricia Krenwinkel et Susan Atkins, tandis qu'une quatrième est restée dans leur voiture.

Le leader du groupe, qui officie au nom du psychopathe et gourou Charles Manson, tue ou fait tuer tous les occupants, mais aussi un jeune étudiant passé voir le gardien de la propriété. Sharon Tate, enceinte, n'échappe pas au massacre. Attachée par la nuque à une poutre dans le salon, elle implore de rester en vie. Elle se fait poignarder à seize reprises. Avec son sang, les tueurs vont aussi écrire "pig" (cochon) sur la porte de la maison.

Ce massacre s'inscrit dans les agissements fous de la secte "La Famille" de Manson. Il avait ordonné à ses disciples de tuer au hasard les habitants de quartiers chic et blancs de Los Angeles pour provoquer le chaos dans le pays. Présenté lors de son long procès comme un fou solitaire doté d'une capacité de persuasion impressionnante, Charles Manson – qui n'a jamais manifesté aucun repentir – sera condamné en 1971 à la peine de mort aux côtés de quatre de ses disciples. Les peines seront commuées en prison à vie.

Tragédie personnelle, traumatisme américain

Roman Polanski restera traumatisé à vie par cette tragédie, qualifiant Sharon Tate d'"amour de sa vie". Lors de l'annonce de la mort de Charles Manson en 2017, il n'avait pas pu réagir, laissant son avocat s'exprimer pour lui. "Le meurtre de la femme de Roman Polanski et de leur bébé à naître reste toujours aussi douloureux et l'empêche de réagir à la mort de Charles Manson. Il espère un jour corriger la procédure légale en cours à Los Angeles pour avoir le droit de se recueillir sur sa tombe au cimetière Holy Cross", avait déclaré Harland Braun à TMZ.

Le meurtre de Sharon Tate est aussi un traumatisme américain. 1969, c'est le Flower Power, le festival Woodstock, le Summer of Love... Le massacre met un terme à cette insouciance. Les célébrités se barricadent dans leur maison. On ne laisse plus sa porte ouverte. Au-delà de la blessure intime de perdre sa jeune épouse et son fils à naître, Polanski est accablé par certains et doit se justifier, notamment parce qu'il a tourné Rosemary's Baby, un film sur le démon... Les motivations de Manson semblent toutefois liées à son extrême frustration de ne pas avoir réussi une carrière musicale. Il avait tenté, en vain, de signer un contrat d'enregistrement avec le producteur de disques Terry Melcher, qui avait précédemment loué la maison où a eu lieu le crime atroce...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image