Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Silvio Berlusconi : encore un scandale avec une jeune femme... trop c'est trop ?

Alors que la charmante femme de Silvio Berlusconi - Veronica Lario, 53 ans - a demandé le divorce et un réajustement de sa pension à 3,5 millions d'euros par mois à la suite des affaires extra-conjugales récurrentes de son gentil mari âgé de 74 ans, nous apprenons que le chef d'État italien était à nouveau au coeur d'un scandale le mettant aux prises avec une très jeune femme !

En effet, l'homme d'affaires et politique italien était intervenu au début de l'été dernier auprès de la police pour défendre une danseuse de night club accusée de vol... Mais pourquoi donc venir en aide à une gogo-dancer accusée de vol, nous direz-vous ? On a envie de vous répondre : à votre avis ?

Le 27 mai dernier, une danseuse d'origine marocaine se faisant appeler Ruby (et non Zahia, que ce soit clair !), 17 ans, était arrêtée et entendue par la police milanaise pour une affaire de vol. Durant cette soirée d'interrogatoire, les magistrats ont reçu au moins un appel de Berlusconi, affirmant que la dénommée Ruby était en fait la nièce du président égyptien Hosni Moubarak et qu'il fallait donc la relâcher immédiatement afin de la remettre au main d'une collaboratrice. Elle a donc été libérée aux premières heures du 28 mai et remise à Nicole Minetti, une assistante dentaire devenue... conseillère générale grâce à Silvio.

Mais c'était trop tard pour le chef d'Etat, car durant cette nuit d'audition, la jeune Ruby avait déjà parlé aux autorités et confié qu'elle s'était rendue à trois reprises dans la villa de Berlusconi à Arcore, dans la banlieue de Milan, et avait assisté à plusieurs orgies auxquelles auraient participé le chef d'Etat, des stars de la télévision italienne et des jeunes femmes apparemment rémunérées 5 000 euros pour leurs talents. Des photos avaient été prises par un photographe d'autres fiestas dans cette villa il y a quelques mois.

L'affaire, sortie il y a quelques jours dans la presse italienne, déclenche des tollés sans précédents pour celui qui est toujours à la tête du pays : l'Église et le patronat ont critiqué et demandé la démission de Berlusconi, la présidente de la Confidustria a déclaré "Il est urgent de retrouver le sens des institutions et de la dignité", le quotidien religieux Avvenire écrit "L'Italie et les Italiens attendent sobriété et respect de la part de celui qui les représente", alors que l'hebdomadaire Famiglia Cristina assène "M. Berlusconi est un homme malade".

Pour sa part, Silvio Berlusconi déclare pour se défendre : "Je viens en aide à qui me le demande. J'ai une vie qui réclame des efforts surhumains. Si, de temps à autres, je ressens le besoin d'une soirée de détente, de raconter des blagues, comme thérapie mentale, pour vider mon cerveau de tous ces soucis, cela fait partie de ma personnalités et, à mon âge, personne ne me fera changer de mode de vie."

Au-delà de la répétition ininterrompue des scandales dont Berlusconi fait l'objet, c'est tout un pan de l'Italie qui en a dorénavant raz le bol et qui réclame aujourd'hui sa démission, ou qui cherche tout bonnement à lui faire quitter le pouvoir, par un moyen ou un autre. Les grands patrons de la péninsule italienne en ont plus qu'assez que cet homme porte autant atteinte à l'image du pays, et se sentent maintenant obligés de justifier les attitudes et les relents de Bas-Empire du chaud lapin Silvio, avant de signer leurs contrats explique le Monde dans son édition datée d'aujourd'hui.

Pour se défendre de son goût pour les jeunes et fraîches demoiselles, Berlusconi n'a rien trouvé de mieux que de déclarer récemment : "Il vaut mieux avoir la passion des belles femmes qu'être gay." Les associations anti-homophobes - comme Arcigay - en restent cois.

Toujours est-il que le "RubyGate", comme le scandale lié à cette jeune danseuse est appelé de l'autre côté des Alpes, est au coeur de nombreux articles dans la presse et place le chef d'État italien de plus en plus sur la sellette. D'ailleurs la cote du chef de l'état est tombée en dessous de 40% et les ordures sont revenues joncher les rues de Naples... Quant à la jeune Ruby, 18 ans depis le 1er novembre, elle écrit ses mémoires !

A suivre...

A.I.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Cody Simpson chez son tatoueur, dévoile son nouveau motif- 16 oct 2019.
Alexander Edwards et son fils, le 15 octobre 2019.
Matthieu Delormeau s'en prend à Nabilla sur le plateau de "TPMP", le lundi 14 octobre 2019.
Léa Salamé dans "C à vous" le mardi 15 octobre 2019.
Cristina Cordula parle de son petit complexe dans l'émission "Je t'aime etc..." présentée par Daphné Bürki et diffusée le lundi 14 octobre 2019.
Bande-annonce de "La boîte à secrets" qui sera diffusée le vendredi 18 octobre 2019 sur France 3.
Jean-Charles éliminé des "12 Coups de midi", le 15 octobre 2019, sur TF1
Laura Lempika au micro de "Purepeople.com", le 15 octobre 2019. Elle s'est prêtée au jeu du Vox Populi, où elle doit répondre aux commentaires d'internautes.
Cristina Cordula dans "Je t'aime etc" lundi 14 octobre 2019.
Hommage à Idille dans Danse avec les stars - 12 oct 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel