Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Sinead O'Connor : Harcelée et hospitalisée, elle se venge sur Facebook

Sinead O'Connor : Harcelée et hospitalisée, elle se venge sur Facebook
La chanteuse irlandaise a été harcelée pendant plus d'un an. Internée pour prévenir tout suicide, Sinead O'Connor a tout dévoilé sur Facebook, du nom de son harceleur à l'avenir qui l'attend derrière les barreaux...

Sinead O'Connor vit une très sale année 2015. Après avoir dû annuler cet été une partie de sa tournée pour raison de santé, on apprend de la bouche de la chanteuse qu'elle a été hospitalisée et mise sous surveillance afin de prévenir toute tentative de suicide. La faute à une personne qui n'a de cesse de la harceler depuis plus d'un an maintenant...

Sinead O'Connor est en effet victime d'une personne qui la harcèle quotidiennement via les réseaux sociaux ou sa boîte mail. Des messages haineux qui ont pris une autre tournure, il y a peu, lorsque la chanteuse irlandaise a été menacée de viol. Déjà épuisée au point d'annuler une partie de sa tournée estivale, Sinead O'Connor a révélé être internée depuis deux semaines dans un hôpital pour prévenir toute tentative de suicide.

Je te le demande à genoux, laisse-moi tranquille

Sur son compte Facebook, la star, qui a eu des problèmes psychiatriques par le passé, publie de nombreux messages destinés à son harceleur, le suppliant de la laisser tranquille, révélant son nom et le menaçant même directement. Mais rien ne semble y faire, la personne en question, qu'elle surnomme "Fran", poursuit son entreprise de destruction psychologique auprès de sa victime et de ses proches... "S'il te plaît, je te le demande à genoux, laisse-moi tranquille", écrit-elle ainsi dans un message où elle révèle son hospitalisation et les menaces de viol, en concluant que l'homme demande à être "rémunéré" pour arrêter sa campagne. Le terme "rémunéré" étant écrit entre guillemets, cela laisse entendre qu'il ne serait pas forcément question d'argent...

En observant le compte Facebook de l'artiste de 48 ans au passé tourmenté, on apprend que l'homme la harcèle depuis plus d'un an maintenant, et que la police n'a jamais rien voulu faire, malgré les signalements répétés. A bout, Sinead O'Connor finit par dévoiler le supposé nom de son harceleur, son adresse, un numéro de téléphone et une adresse de messagerie électronique, en réponse à la publication d'informations personnelles sur des proches de la star.

Elle révèle également que l'homme qu'elle accuse aurait déjà un passé criminel, en citant le manager du chanteur Van Morrison, John Rogers, qui l'aurait viré à l'époque pour s'être comporté comme un psychotique. Pour se venger, il s'en serait pris à l'épouse de ce dernier.

Sinead O'Connor a également mentionné le passage en prison de l'homme en question et elle a dénoncé sa façon perverse de se servir de sa fille pour séduire des femmes...

On peut aussi découvrir sur Facebook des mails envoyés par le harceleur et les termes peu amènes qu'il utilise, avant que Sinead ne dévoile une photo de cette personne et plusieurs messages laissant entrevoir une lueur d'espoir. Dans deux messages, elle explique que les autorités compétentes ont pris des mesures à l'encontre de "Fran". Banni des réseaux sociaux, interdit d'entrer en contact avec la chanteuse et ses proches, il devrait être arrêté et présenté devant un juge sous 48 heures, selon l'artiste. Cette dernière publiait ce message le 22 novembre, remerciant toutes les victimes de l'homme de n'avoir rien lâché.

Sinead a eu le dernier mot

Enfin, dans un dernier message, on sent toute la frustration, la haine et la colère d'une maman de quatre enfants qui a, des mois durant, vécu la peur au ventre pour ces derniers. Entre prison et procès, elle donne un avant-goût de ce qui attend son harceleur, avec une jubilation certaine, concluant ainsi son message : "Sinead a eu le dernier mot."

De quoi, on l'espère, passer des fêtes de fin d'année tranquilles et débuter l'année 2016 de la meilleure des manières...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image