Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Star Wars : Déçu par son expérience, Terence Stamp critique George Lucas

A l'image de Ian McKellen qui craque en tournant une scène du Hobbit, dépité par la suprématie des effets spéciaux sur les acteurs, Terence Stamp a lui aussi gardé de mauvais souvenirs d'une superproduction. L'Anglais avait très mal vécu le tournage de Star Wars : Episode I - La Menace fantôme sous la direction de George Lucas.

Terence Stamp, acteur britannique nominé aux Oscars pour Billy Budd, a un rôle secondaire dans l'épisode de Star Wars de 1999, celui du chancelier loyal à la République, Finis Valorum. Dans une interview pour Empire, il est revenu sur le tournage de cet opus et notamment sur sa relation avec George Lucas.

"Nous ne nous sommes pas du tout entendus. Je n'ai pas eu l'impression d'avoir à faire à un directeur d'acteurs, il était davantage intéressé par ses effets spéciaux", explique-t-il. Pourtant, il était très enthousiaste à l'idée de travailler sur ce film et surtout de rencontrer Natalie Portman, qu'il avait adorée dans Léon.

Dans la scène où son personnage est face à la reine Amidala, Terence Stamp découvre qu'il ne donne pas la réplique à l'actrice qu'il apprécie tant, mais à un bout de papier accroché sur le mur qui fait office d'interlocuteur. "C'était vraiment désolant," ajoute-t-il. Lui qui avait traversé la planète - il était en Australie avant de venir sur le tournage - pour participer à l'aventure de Star Wars a donc fait grise mine. Heureusement, Terence Stamp a l'occasion de tourner des films avec de vrais acteurs à qui il peut véritablement s'adresser. Ainsi, on le retrouvera dans la comédie dramatique Song for Marion avec un casting de choix : Gemma Arterton, Christopher Eccleston et Vanessa Redgrave.

Terence Stamp n'est pas le seul à avoir connu de telles déceptions. Peter Serafinowicz, la voix du méchant Dark Maul, a eu le droit à une brève et délicate entrevue avec George Lucas dans un studio d'enregistrement. Pour sa performance, il n'a pas été grassement payé et il a même dû acheter son propre ticket pour la première du film, une oeuvre qui ne l'a d'ailleurs pas convaincu. L'épisode VII en préparation par Disney provoquera-t-il aussi autant de déceptions ?
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel