Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stéphane Guillon : France Inter condamné à lui verser... 212 000 euros !

Voilà qui devrait relancer le débat qui vous a tenu en haleine toute l'année 2010. France Inter vient d'être condamné aux Prud'hommes pour avoir licencié Stéphane Guillon "sans cause réelles et sérieuses". D'après LeMonde.fr, les contrats en CDD de l'humoriste depuis avril 2003 ont été requalifiés en CDI et à ce titre, Stéphane Guillon s'est vu attribuer, ce vendredi, 150 000 euros d'indemnités pour licenciement injustifié. Il obtient également 41 981,70 euros d'indemnités de licenciement ; 11 581,16 euros pour le préavis de licenciement ; 5 790,58 euros d'indemnités de requalification ; 1 158,11 euros pour les congés payés et 1 500 euros pour ses frais de justice. "En tout, le licenciement de l'humoriste pourrait donc coûter la coquette somme de 212 011,55 euros à Radio France", écrit notre confrère du Monde.fr.

France Inter peut faire appel de cette décision, mais il s'agit là d'une grande victoire juridique de Stéphane Guillon pour qui ce licenciement était la "volonté de Nicolas Sarkozy".

Stéphane Guillon avait été licencié en juin 2010 après des mois de conflit contre Philippe Val, directeur de France Inter, et Jean-Luc Hees, président de Radio France. Tout a débuté par une chronique acerbe contre Dominique Strauss-Khan. Suite à un papier de Guillon sur Eric Besson, Hees avait alors présenté des excuses publiques. Voyant sa liberté de parole critiquée par sa direction, Guillon s'était alors fait un plaisir de critiquer Val et Hess dès qu'il en avait l'occasion. C'est par la presse que Guillon avait appris son limogeage. Didier Porte a connu le même sort à quelques heures d'intervalle.

Stéphane Guillon prépare actuellement un livre dans lequel il entend prouver que son licenciement est le fruit de l'asservissement politique des dirigeants de Radio France.

Alors Radio France, appel ou pas appel ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Julien Tanti et Manon Marsault se prêtent au jeu du Vox Populi de Purepeople. L'occasion d'évoquer leur fils Tiago, les placements de produits, le régime...
Bilal Hassani à l'afterparty à la Gioia, à Paris, le 21 octobre 2019.
Bilal Hassani à l'afterparty à la Gioia, à Paris, le 21 octobre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel