Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Stephen Collins (Sept à la maison) pédophile : Première sortie en public

10 photos
Lancer le diaporama

Stephen Collins, l'ex-révérend Camden de la série Sept à la maison, a fait une première apparition publique depuis que des bandes audio dans lesquelles il reconnaissait s'être livré à des actes pédophiles ont été divulguées. L'occasion pour lui de se livrer et d'évoquer les nombreux soutiens qu'il a reçus.

Le 30 janvier, Stephen Collins, 67 ans, s'offrait un dîner au célèbre restaurant de Los Angeles Mr. Chow à Beverly Hills où il célébrait avec son avocat Mark Vincent Kaplan la fin d'une procédure de divorce longue de plusieurs années avec son ex-épouse Fay Grant, qui a probablement divulgué des enregistrements audio réalisés lors d'une session de thérapie de couple. Un divorce tout à son avantage à en croire les termes de l'arrangement révélés par le site TMZ.com.

Ce vendredi soir, le comédien est apparu détendu et presque souriant. Il s'est confié au journaliste de TMZ, expliquant avoir été surpris par les nombreuses marques de soutien reçues et se disant prêt à reprendre un rôle si une opportunité se présentait. Il explique également être heureux du retour de Sept à la maison sur les chaînes qui avaient déprogrammé le show suite aux révélations scabreuses concernant ses abus sexuels sur des jeunes filles mineures il y a plusieurs dizaines d'années. Quand aux acteurs de Sept à la maison, ils lui auraient apporté leur soutien à en croire ses déclarations...

Toujours est-il qu'assuré de ne pas être poursuivi, prescription oblige, Stephen Collins peut reprendre doucement la vie qui était la sienne avant les révélations. L'homme ne s'est jamais tu et n'a jamais refusé de parler, comme l'en atteste son interview accordée à la célèbre Katie Couric. Il s'était également exprimé sur le site internet People, expliquant qu'il avait fait quelque chose de "terriblement mauvais il y a quarante ans" qu'il regrettait "profondément".

"Dans les enregistrements, je décris des événements qui se sont déroulés il y a 20, 32 et 40 ans. La divulgation des enregistrements a entraîné des suppositions et des allusions sur ce que j'ai fais qui allaient bien plus loin que ce qu'il s'est réellement passé. Aussi difficile que ce soit, je veux que les gens sachent la vérité", avait confié Stephen Collins à People, ajoutant qu'il avait eu l'opportunité de rencontrer l'une de ses victimes, 15 ans après les faits, auprès de qui il s'était excusé et qui s'était montrée "incroyablement bienveillante" à son égard.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel