Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

Thomas Hugues : TF1, condamnée à lui verser 575 000 euros !

Thomas Hugues : TF1, condamnée à lui verser 575 000 euros !
Par Ari Guardiola Journaliste
Si elle a bien fait son choix (évident) entre Leo Messi et Cristiano Ronaldo, il n’est pas question de décider qui elle préfère entre Meghan Markle et Kate Middleton. Poissons ascendant Verseau, elle est dotée d'un sixième sens qui l'aide à vous dénicher les informations les plus cachées sur vos stars préférées.
Thomas Hugues lors de la conférence France Televisions en août 2011 à Paris
2 photos
Lancer le diaporama

Cela fait maintenant cinq ans qu'un litige oppose le journaliste Thomas Hugues à son ancien employeur TF1. Après moult rebondissements, Thomas Hugues a obtenu gain de cause et de substantiels dédommagements, comme l'annoncent nos confrères du site du journal Le Monde. En effet, la chaîne vient d'être condamnée par la cour d'appel de Paris à verser à Thomas Hugues plus de 575 000 euros, dont 393 250 euros au titre des indemnités de licenciement. Cette décision date du 23 juin et était passée inaperçue... relève le site. La première chaîne a immédiatement formé un pourvoi en cassation contre cette décision. Le pourvoi en cassation ne possédant pas d'effet suspensif du règlement, l'argent a dû être versé à l'intéressé.

C'est en novembre 1989 que Thomas Hugues fait son entrée dans la grande famille de TF1. Reporter, rédacteur en chef, le journaliste passe par de nombreux postes avant de devenir monsieur Sept à huit, le dimanche soir. Aux côtés de son épouse de l'époque, Laurence Ferrari, il fait sensation. En 2002, le chouchou de la chaîne devient le joker de Patrick Poivre d'Arvor au journal de 20 heures. Lorsque ce poste lui est subtilisé par Harry Roselmack lors du premier semestre 2006, il affirme avoir découvert cette décision en lisant les journaux. Les tensions entre Hugues et la chaîne ne viennent alors que de débuter...

Devenu directeur des magazines d'information de la chaîne en mars 2006, il affirme en revanche ne pas avoir été associé au choix d'Anne-Sophie Lapix pour remplacer au pied levé Laurence Ferrari à la co-présentation de Sept à Huit, lors du départ de cette dernière pour Canal +, en mai de la même année. Rien ne s'arrange entre le journaliste et son employeur !

Thomas Hugues décide alors de quitter la tour TF1 en engageant une prise d'acte de la rupture de contrat de travail. Cette procédure, peu connue, permet à un salarié de quitter une entreprise qui a manqué à "ses obligations contractuelles" et porter atteinte à la relation de travail explique lemonde.fr. Cela permet de percevoir des indemnités de licenciement et des dommages et intérêts comme si ce dernier avait été victime d'un licenciement abusif.

Il attaque donc TF1 aux prud'hommes pour la rupture unilatérale du contrat avant d'être débouté en 2008 en première instance. Mais il fait appel de la décision. Le 23 juin 2011, la cour d'appel lui a donné raison : "En n'associant pas M. Hugues au choix de la coprésentatrice d'une émission dont il était responsable, TF1 a vidé de réalité les responsabilités confiées au directeur des magazines et ainsi porté atteinte à un élément essentiel de son contrat de travail."

Aujourd'hui à la tête de Médias le mag sur France 5 tous les dimanches, celui qui vient tout juste de faire sa rentrée chez France Télé semble être sorti gagnant de ce conflit qui l'oppose à la chaîne sur laquelle son ex-femme Laurence Ferrari n'est autre que la reine du 20 heures. Drôle de téléscopage...


Chloé Breen

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image