Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

TPMP - Canular homophobe : Cyril Hanouna et C8 réagissent à la sanction du CSA

TPMP - Canular homophobe : Cyril Hanouna et C8 réagissent à la sanction du CSA
La chaîne prépare déjà des recours...

Ce mercredi 26 juillet 2017, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a communiqué la sanction arrêtée contre C8 concernant la diffusion d'une séquence homophobe menée par Cyril Hanouna dans TPMP ! Radio Baba le 18 mai dernier. Après une semaine de délibérations suite à leur rencontre avec une délégation du groupe Canal+, les "gendarmes du PAF" ont une nouvelle fois décidé de frapper la chaîne au portefeuille.

"Le CSA a prononcé aujourd'hui à l'encontre de C8 une sanction pécuniaire concernant l'émission Touche pas à mon poste, d'un montant de 3 millions d'euros (...) Le CSA a estimé qu'en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations", a notamment exprimé l'institution via un communiqué de presse.

C'est dans ce contexte que C8 a réagi à cette nouvelle sanction quelques minutes plus tard, là aussi par le biais d'un communiqué. "Cette nouvelle sanction frappe, comme les deux précédentes prononcées il y a à peine plus d'un mois, par son caractère disproportionné. Elle illustre de nouveau le traitement inéquitable et discriminatoire dont 'Touche pas à mon poste' est l'objet de la part du CSA (...) La chaîne renouvelle son incompréhension relative à l'acharnement du CSA sur son programme phare. La décision du CSA fragilisera, de nouveau, l'équilibre économique du groupe CANAL qui est le principal soutien financier de la création française et du sport notamment. Les recours seront bien entendu lancés", pouvait-on lire.

"Le truc le plus important à retenir...", pour Cyril Hanouna

De son côté, Cyril Hanouna s'est presque montré soulagé sur Twitter de ne pas voir son émission suspendue plusieurs jours à la rentrée prochaine, ce qui aurait fortement gâché le retour du programme face à la concurrence. "Bon bah les chéris, le truc le plus important à retenir c'est qu'on sera à l'antenne le 1er septembre pour une nouvelle saison de ouf !! <3 <3 Les chéris merci pour votre soutien. Trop hâte de vous retrouver en septembre, c'est pas le CSA qui va nous empêcher de faire des darkas bordel", a-t-il tweeté ce même mercredi.

Pour rappel, les deux précédentes sanctions imposées à Touche pas à mon poste étaient le résultat de deux dérapages (survenus fin 2016) concernant Capucine Anav et Matthieu Delormeau, l'émission n'avait ainsi pas pu diffuser de publicités durant trois semaines en juin 2017. Un énorme manque à gagner pour la chaîne qui n'a pas échappé à Vincent Bolloré... L'homme d'affaires, à la tête du conseil de surveillance de Canal+, avait ainsi réclamé plus de 13 millions d'euros au CSA en guise de réparation face à ce premier préjudice financier.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image