Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Valérie Trierweiler, son train de vie à l'Elysée : Ce qu'elle a coûté à l'Etat...

Combien a coûté à l'Etat Valérie Trierweiler en 2013 ? C'est la question - déjà posée par un député UMP l'année dernière - à laquelle vient de répondre la Cour des comptes. Le montant ? Plus de 481 000 euros selon le rapport sur les comptes et la gestion des services de la présidence de la République rendu public hier, mardi 15 juillet. Une jolie petite somme que l'Etat peut désormais économiser depuis la rupture de l'ex-Première dame avec François Hollande et son départ de l'Elysée...

Cinq collaborateurs à payer

L'autre question qui se pose, c'est à quoi pouvait servir ces 481 000 euros. Ils permettaient d'abord en grande partie de payer les cinq collaborateurs de Valérie Trierweiler, parmi lesquels figuraient deux agents contractuels et trois fonctionnaires, dont la rémunération s'élevait à 396 900 euros bruts par an. Le reste de la facture concerne les frais de déplacements de l'ex-compagne du président, s'élevant à 85 000 euros. Le rapport précise que ces déplacements étaient effectués dans le "cadre d'activités de représentation et de soutien à des opérations à caractère humanitaire" et que "quatre officiers du groupement de sécurité de la présidence de la République (GSPR) étaient prioritairement affectés à sa sécurité".

Mais ce n'est pas tout. Valérie Trierweiler disposait également "au rez-de-chaussée de l'Hôtel d'Evreux de six bureaux et du salon des Fougères" d'après le rapport. La cour des comptes explique au passage que les postes d'agents ont été supprimés après la rupture de la Première dame et François Hollande et du fameux Gayetgate. "Ces personnels ont été affectés sur des postes vacants au sein de la Présidence ou remis à la disposition de leur administration d'origine", ajoute le rapport.

Quand le fils de Valérie Trierweiler s'en mêle

La question du coût de Valérie Trierweiler pour l'Etat avait créé une mini-polémique en mars 2013 à la suite d'une intervention du député UMP Guillaume Larrivé à l'Assemblée nationale. Un mois plus tard, le gouvernement avait répondu qu'elle coûtait alors 19 742 euros par mois pour rémunérer ses cinq collaborateurs, soit 236 904 euros par an. On est alors loin des 396 900 euros bruts par an qu'ils ont couté selon la Cour des comptes. Matignon avait également souligné qu'elle coûtait alors bien moins que Carla Bruni-Sarkozy, qui avait trois collaborateurs de plus pour une rémunération mensuelle nette de 36 448 euros et un site internet lui étant consacré à 25 714 euros, soit un total de plus de 60 000 euros. Carla Bruni a toujours démenti ces sommes.

Publié hier, le coût de Valérie Trierweiler à l'Elysée n'a pas manqué de susciter des réactions sur les réseaux sociaux. Y compris chez... Léonard Trierweiler, l'un des trois enfants de l'ex-Première dame. Toujours prêt à défendre sa chère maman, il a ainsi répondu à une internaute l'invitant à commenter l'information. "C'est comme si vous demandiez à @Sarko_Junior (le fils de l'ancien président, NDLR) de rendre des comptes sur les 600 milliards de dettes de son père. Pas très malin !", lui a-t-il répondu. Si les enfants se mêlent des comptes de leurs parents maintenant !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Jean-Luc Lahaye dans l'émission "Allo Baba" sur C8, le 30 avril 2020.
Jeanfi Janssens dans "A prendre ou à laisser", en 2006
Jean-Edouard Lipa évoque son anévrisme sur CNEWS, le 31 août 2020
Christina Milian et M.Pokora le 1er août 2020 sur Instagram.
Gims se moque de Nabilla sur Instagram, 25 août 2020.
L'interview "VNR" d'Elsa Zylberstein et Lucien Jean-Baptiste, à l'affiche de la nouvelle comédie "Adorables", au cinéma le 22 juillet 2020.
Soirée tacos chez M. Pokora et Christina Milian le 9 juin 2020.
Deva Cassel chante et impressionne son papa, le 15 avril 2020.
Le clash entre Gauthier El Himer, Julien Guirado et Dylan Thiry (juillet 2020).
Benjamin Castaldi évoque son fils Gabriel, né fin août 2020, sur le plateau de "Touche pas à mon poste" (C8) lors de la rentrée de fin août/début septembre 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel