Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Vanessa Lawrens regrette la télé-réalité : "J'ai perdu tous mes contrats"

Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
17 photos
Lancer le diaporama
Vanessa Lawrens évoque son parcours dans la télé-réalité dans Touche pas à mon poste, diffusé mercredi 19 septembre 2018 - C8
Invitée à débattre sur les dangers de la télé-réalité dans "Touche pas à mon poste" mercredi 19 septembre 2018, la candidate Vanessa Lawrens a partagé ses souvenirs peu glorieux de ses diverses participations.

Mercredi 19 septembre 2018, Benjamin Castaldi accueillait trois candidats emblématiques de la télé-réalité dans Touche pas à mon poste (C8) pour débattre des dangers des émissions auxquelles ils participent. Ainsi, Sarah Fraisou, Illan Castronovo et Vanessa Lawrens sont venus évoquer leur parcours sur le petit écran. Si pour les deux premiers, l'expérience s'est avérée bénéfique, Vanessa Lawrens, elle, en garde un mauvais souvenir.

À 29 ans, l'ancien mannequin est apparu à de nombreuses reprises dans différents programmes. Révélée en 2010 dans L'Île de la tentation, elle avait ensuite rejoint les castings des Anges 5 puis 6 et plus récemment de La Villa des coeurs brisés. Si elle a su développer une communauté importante grâce à sa notoriété, Vanessa Lawrens regrette toutefois certains aspects de sa carrière qui lui ont coûté cher, comme le fait d'avoir été black-listée par des grandes marques qui refusaient de l'embaucher : "À la base, j'étais mannequin et à la suite de mes participations, j'ai été cataloguée comme personnage de télé. Du coup, j'ai perdu tous mes contrats."

Du côté de sa vie privée, ses souvenirs sont tout aussi inquiétants : "J'aimais bien faire la fête, donc je sortais du lundi au dimanche. Je n'avais pas la chance d'être entourée, j'ai perdu mon papa au même moment donc il suffit d'avoir une petite baisse de moral..." raconte-t-elle avant de conclure : "Quand on sort du lundi au dimanche et qu'on boit à en tomber par terre, ce n'est pas forcément un mode de vie sain pour une fille."

Du même avis que Vanessa, Gilles Verdez a réagi à son tour au débat. Le journaliste et chroniqueur a notamment rappelé les drames liés à la télé-réalité, comme le suicide de François-Xavier (Secret Story 3) ou encore la dépression sévère de Loana : "C'est dangereux. Il y a eu des drames. Et à partir du moment où il y a un seul drame, cela prouve que ce mode de vie est dangereux et trop risqué."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image