Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yves Montand abusif avec Catherine Allégret : un "secret" découvert sur le tard par Benjamin Castaldi

14 photos
Voir 14 photos
Plus de 30 ans après leur mort, Benjamin Castaldi consacre un ouvrage à ses grands-parents : Simone Signoret et Yves Montand. Un souvenir d'une enfance pas comme les autres qu'il a également évoqué avec le "Parisien", sans s'attarder sur les parts d'ombre...

Dans un nouvel ouvrage à paraître le 10 février 2021, Benjamin Castaldi revient sur son enfance passée à l'ombre de ses célèbres grands-parents : Simone Signoret et Yves Montand. Un livre intitulé Je vous ai tant aimés... (Editions du Rocher) et dont Le Parisien a dévoilé des extraits dans son édition du 4 février, tout en publiant une nouvelle interview de son auteur.

Au cours de cet entretien réalisé chez lui, à Neuilly-sur-Seine, Benjamin Castaldi s'est souvenu de ce couple "hors norme". L'animateur de 50 ans est le fils de Catherine Allégret, la fille de Simone Signoret et de son premier mari, le réalisateur Yves Allégret. Il avait également pour grand-père Yves Montand, époux de Simone Signoret de 1951 à sa mort en 1985, et père adoptif de Catherine. Tout en évoquant ses souvenirs d'enfance avec le couple star, Benjamin Castaldi confie que les deux acteurs "pouvaient être des monstres d'égoïsmes, et même parfois des monstres de méchanceté..."

Le terme de "monstre", le chroniqueur de TPMP l'avait déjà évoqué il y a quelques années en faisant référence au comportement abusif qu'Yves Montand aurait eu avec sa mère Catherine Allégret. Désormais, il préfère éviter de s'épancher sur le sujet : "Ma mère en a parlé. Moi, je n'en parle plus", a-t-il simplement répondu. En ajoutant toutefois qu'il a "découvert ce secret beaucoup plus tard." Catherine Allégret a effectivement fait le récit des agressions sexuelles de son célèbre beau-père dans son autobiographie Un monde à l'envers, en 2004.

Pour la première fois, l'actrice confiait avoir été abusée par Yves Montand à plusieurs reprises, notamment à "quatre ou cinq ans" alors qu'elle prenait sa douche. "J'étais toujours sur mes gardes, j'avais peur de me retrouver seule avec lui", a-t-elle écrit. Plus tard, le comédien aurait également tenté de la forcer à un rapport sexuel. Pour autant, Catherine Allégret n'a jamais porté plainte. "Je n'aurais pas parlé de toutes ces années où j'ai cru voir souffrir mon beau-père parce qu'il était, à l'entendre, amoureux de moi. Ni de toutes ses tentatives pour me convaincre de lui céder."

Une Mémé casanière et un grand-père superstar

Benjamin Castaldi préfère donc éviter de revenir sur cette sombre partie de son histoire familiale, pour se consacrer sur les souvenirs heureux. Simone Signoret, sa "Mémé", était une grand-mère "casanière" qui "aimait profiter des petits plaisirs de la vie", et qui suivait de près sa scolarité. Pour autant, l'actrice oscarisée n'était pas particulièrement "maternante". Avec Yves Montand, c'était plutôt l'amusement et l'aventure avec un tournage de trois mois au Bahamas lorsque Benjamin avait 5 ans, un road-trip à travers les Etats-Unis en Concorde et limousines...

"Montand était une star sept jours sur sept ! Il dégageait quelque chose. Il était toujours bien habillé, charmeur, explique-t-il au Parisien. Il arrivait tout le temps après tout le monde, en Ferrari. La plus star des deux, c'était lui." Durant son enfance, l'animateur avait également une place qui lui était réservée à table, à Autheuil, avec tous les célèbres amis de ses grands-parents. "Tout ce que j'ai appris en culture et en histoire, je le tiens sûrement de ces déjeuners."

Suite au décès de sa grand-mère en 1985, Benjamin Castaldi s'est d'autant plus rapproché de celui qu'il appelait simplement "Montand". Entre ses 17 et 20 ans, il habitait une chambre de bonne parisienne au-dessus de chez lui. "Je déjeunais avec lui un jour sur deux", se souvient-il aujourd'hui. C'est à cette période qu'Yves Montand lui a parlé de sa liaison avec Marilyn Monroe...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image