Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Zinedine Zidane (Real Madrid) suspendu : Privé de banc, le coach gagne un sursis

Zinedine Zidane (Real Madrid) suspendu : Privé de banc, le coach gagne un sursis

Petite victoire pour Zinedine Zidane. Sanctionné de trois mois de suspension pour un défaut de diplôme, le coach de la réserve du Real Madrid va pouvoir continuer d'entraîner temporairement. Vendredi, le Tribunal administratif du sport (TAD) espagnol a accepté la demande du club d'interrompre provisoirement la suspension, en attendant de décider sur le fond.

C'est le Real Madrid qui a annoncé cette bonne nouvelle. "Le TAD a concédé la mesure de suspension provisoire demandée par le club, ce qui permet (...) aux entraîneurs du Real Madrid Castilla, Santiago Sanchez et Zinedine Zidane, d'exercer leur activité professionnelle jusqu'à ce que soit tranché le recours formulé par le Real Madrid contre la décision du Comité d'appel" de la RFEF, a écrit le club de Cristiano Ronaldo et Karim Benzema. Résultat, le coach de 42 ans pourra bien s'asseoir sur le banc de la Castilla, auteure de débuts catastrophiques, face au Rayo Vallecano B demain.

Auparavant, le Real Madrid avait essuyé de nombreux échecs dans l'affaire. Le club dirigé par Florentino Perez avait été débouté de son recours déposé cette semaine devant le Comité d'appel de la RFEF, ce qui a poussé le club à porter l'affaire devant le TAD, une instance mise sur pied au début de l'année pour examiner "l'activité des fédérations en matière de dopage, de discipline sportive et de garantie de la légalité des processus électoraux", comme le rappelle l'AFP.

En début de semaine, Zinedine Zidane avait pris trois mois de suspension, comme son adjoint, pour entraîner en utilisant la technique du prête-nom répandue en Europe mais sanctionnée en Espagne. L'ex-numéro 10 des Bleus coache en effet sans disposer du titre de niveau 3 nécessaire pour entraîner en Segunda B, la troisième division espagnole. Heureusement, c'est au printemps que Zizou devrait obtenir le dernier échelon qui lui permettra d'entraîner en toute légalité à ce niveau.

Zinedine Zidane, également soutenu par la FFF et les médias français - L'Equipe avait même osé écrire en une un très chauvin "Laissez-le bosser !" -, avait vu le Real Madrid promettre d'employer "toutes les voies légales" pour contester la décision de la RFEF. Le club avait notamment assuré que ZZ était "habilité par la Fédération française de football (FFF) pour exercer en tant que premier entraîneur dans la catégorie dans laquelle il se trouve au Real Madrid Castilla".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image