Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER
Biographie

Naissance : Le 21 Avril 1947

Âge : 75 ans

Métier : Chanteur / Acteur

Pays : Etats-Unis

Ville : Muskegon (Michigan - USA)

Tout comme Madonna, Iggy Pop est originaire de Détroit. De son vrai nom, James Newel Osterberg Jr., Iggy Pop est né le 21 avril 1947 à Muskegon, dans le Michigan. Elevé dans une caravane, raillé à l'école pour sa petite taille et ses origines modestes, James se défoule en se mettant à la batterie et forme son premier groupe, The Iguanas, au début des années 1960. Il hérite du surnom d'Iguane, rapidement raccourci en "Iggy". Avec les Rolling Stones, il découvre le blues et forme The Prime Movers, avec lesquels il jouera jusqu'à sa sortie du lycée en 1965. Il passe quelques temps à l'Université du Michigan et préfère déménager à Chicago, pour faire le batteur avec les bluesmen.
Mais son véritable amour va au rock. De retour à Ann Arbor, fan de Keith Richards des Rolling Stones et des Doors, il fonde The Psychedelic Stooges en 1967, avec les frères Ron et Scott Asheton, ses anciens potes de lycée. En 1968, il change le nom du groupe pour The Stooges, et adopte définitivement son nouveau nom de scène: "Iggy Pop".
Sur scène Iggy, directement inspiré de Jim Morrison, s'exhibe nu, se lacère, s'enduit de beurre de cacahuète et vomit sur son public. Ses plus belles prestations se terminent à l'hôpital. Drogues et conflits d'intérêt auront une première fois raison du groupe, au moment même où, mais ne le sachant pas encore, ils viennent de réaliser 2 albums parmi les plus influents de l'histoire du rock : The Stooges en 1969, produit par John Cale, et Fun House en 1970, produit par Don Galluci. David Bowie, lui, le comprend très vite, il remet sur pied Iggy et son groupe en 1972 et produit leur nouvel album, Raw Power en 1973. L'album reçoit un accueil contrasté, certains le considèrent comme le meilleur album des Stooges, tandis que d'autres jugent l'influence de Bowie trop envahissante. L'album sera d'ailleurs réédité en 1997, totalement remixé par Iggy.
Quand James Williamson intègre le groupe, les ‘' compères'' se déchirent et avant d'avoir eu le temps de terminer un quatrième album, le groupe se sépare à nouveau. Le dernier concert des Stooges sera fixé sur le disque, Metallic K.O.
Iggy Pop continue seul sa route s'enfonçant davantage dans la drogue. Se retrouvant clochard à Hollywood, il se fait admettre à l'Institut Neuropsychiatrique de Los Angeles. Requinqué, il tente de s'improviser chanteur pour l'ex-Doors Ray Manzarek, se rapproche à nouveau de James Williamson, avec lequel il compose trois albums, trois échecs cuisants, dont l'album Kill City en 1976 refusé par toutes les maisons de disques. La renaissance sera pour la troisième fois rendue possible grâce à David Bowie. Pour échapper à la vie de rockstar et à leur addiction à la cocaïne, Iggy et Bowie s'échappent vers le Vieux Continent. De leur complicité artistique naissent les deux premiers véritables albums solo d'Iggy Pop, The Idiot, puis Lust for Life, tous deux sortis en 1977. Avec ces deux albums puis un troisième Kill City, qui sort enfin, Iggy Pop renoue enfin avec le succès. Iggy touche d'énormes royalties, et, pour la première fois, peut rembourser ses dettes. Il décide alors d'arrêter définitivement les excès. Bowie le soutient encore et son nouvel album, Blah Blah Blah (1986), avec notamment la reprise de Real Wild Child, deviendra le premier tube de sa carrière.
Le succès se confirme à la fin des années 1980 avec Instinct (1988), et dans les années 1990 avec Brick by Brick (1990). En 2002, il renoue les liens avec les frères Asheton. Près de 30 ans après, les Stooges, à nouveau réuni, se lancent à l'assaut des scènes du monde entier, sous le nom de "Iggy And The Stooges".
Parallèlement, Iggy Pop a fait de nombreuses apparitions au cinéma, notamment dans les films de Jim Jarmusch et aux côtés de Johnny Depp dans Cry-Baby (1990), de John Waters. Il participe également à la B.O. d'Arizona Dream (1993), d'Emir Kusturica et a composé le générique du dessin animé français Les Zinzins de l'espace, crée par Jean-Yves Raimbaud et Philippe Traversat.
Un film sur Iggy, The Passenger, réalisé par Nick Gomez est actuellement en préparation. Iggy Pop et The Stooges ont rendu un hommage musical à Madonna lors de son intronisation au Panthéon du rock, le 10 mars 2008, à New York.

 

Discographie :
Avec The Stooges :

007 : The Weirdness
2005 : Telluric Chaos (en concert)
2003 : Skull Ring (quatre morceaux avec The Stooges)
1976 : Metallic KO (en concert)
1973 : Raw Power
1970 : Fun House
1969 : The Stooges

 

En solo :
2003 : Skull Ring
2001 : Beat 'Em Up
1999 : Avenue B
1996 : Naughty Little Doggie
1993 : American Caesar
1990 : Brick by Brick
1988 : Instinct
1986 : Blah Blah Blah
1982 : Zombie Birdhouse
1981 : Party
1980 : Soldier
1979 : New Values
1977 : TV eye 1977 Live
1977 : Kill City (avec James Williamson)
1977 : Lust for Life
1977 : The Idiot

 

Compilations :
2006 : Where The Faces Shine - Volume 1 : The Official Live Experience 1977-1981 (compilation live)
2005 : A Million In Prizes The Anthology
1996 : Nude & Rude : The best of Iggy Pop 

Dernières news
Béatrice Dalle, bien entourée, révèle son "Étoile"
27 Sep 2016 23h11

Béatrice Dalle, bien entourée, révèle son "Étoile"

L'actrice fait partie du beau casting du film "L'Étoile du jour", dévoilé en...
Rock en Seine 2016 : L'iguane Iggy Pop fait le show et envoûte Béatrice Dalle
29 Août 2016 14h26

Rock en Seine 2016 : L'iguane Iggy Pop fait le show et envoûte Béatrice Dalle

Pas moins de 110 000 festivaliers ont assisté aux concerts des Last Shadow Puppets, Massiv Attack, Sum 41 et...
Photos