Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
Alizée et Grégoire Lyonnet sont devenus en 2019 parents d'une petite Maggy.
Reportage sur l'élection de Miss France 2020 au "JT de 13h", sur TF1 le vendredi 13 décembre 2019.
Karine Le Marchand invitée sur CNews, le 13 décembre 2019
Dernières news
Mort de Marie Laforêt : sa fille Lisa Azuelos publie une belle photo de famille
10 Nov 19h01

Mort de Marie Laforêt : sa fille Lisa Azuelos publie une belle photo de famille

Le 2 novembre 2019, la chanteuse et comédienne Marie Laforêt est décédée chez elle,...
Biographie

Naissance : Le 6 Novembre 1965

Âge : 54 ans

Pays : France

Ville : Neuilly sur seine

Cinéaste populaire (LOL, Dalida) et activiste féministe, Lisa Azuelos est aussi la fille de Marie Laforêt.

Elise Azuelos naît à Neuilly-sur-Seine le 6 novembre 1965. Elle est le premier enfant de l'actrice et chanteuse - très populaire alors - Marie Laforêt et de son deuxième mari, l'homme d'affaires marocain Judas Azuelos, et doit normalement se nommer Lisa. Mais un officier d'état civil un peu étroit juge ce prénom pas assez "chrétien" et inscrit, de son propre chef, "Elise" sur la page du registre des naissances.

Enfance douloureuse

C'est là le premier accroc d'une vie qui va alterner les hauts et les bas. Ses parents se séparent quand elle a 2 ans et, avec son petit frère Medhi, elle reste vivre avec sa mère, dont elle sent, dès cet âge tendre, qu'elle n'est pas très proche de ses enfants. D'ailleurs, elle les envoie rapidement dans une pension en Suisse, Les Sept Nains, que la future réalisatrice décrira bien plus tard comme un endroit certes chic, mais où les enfants sont maltraités et humiliés en permanence - et souvent frappés. Puis, quand elle a 9 ans, les deux enfants sont envoyés vivre "au grand air" dans un petit village de trois cents habitants dans la Sarthe, chez une femme que l'actrice a dénichée par petites annonces et qui, outre les deux enfants, passe l'essentiel de son temps à s'occuper du ménage de l'église du village.

A 12 ans, elle part vivre avec son père et découvre à cette occasion qu'elle a une demi-soeur. Mais elle découvre aussi la culture séfarade, avec laquelle elle se sent des affinités. A 16 ans, son bac en poche, elle suit un cursus de gestion à l'Université Dauphine, puis devient gestionnaire de portefeuille. Elle s'ennuie beaucoup dans la finance et rêve de films...

Profitant du krach boursier de 1987 et de sa vision acide d'un univers qui s'écroule pour tous les gens qui l'entourent, elle laisse tomber le monde de l'argent pour entrer dans celui du cinéma, grâce à un compagnon chef décorateur qui lui permet de travailler sur divers tournages. A 25 ans, elle réalise son premier court-métrage, puis signe des scénarios, en vend deux à la série Classe Mannequin, puis un à Luc Besson pour un film que ne sera jamais tourné, mais le mogul du cinéma français lui présente le réalisateur Patrick Alessandrin, son ancien assistant sur Subway et Le Grand Bleu, qu'elle épouse peu après. Ensemble, ils écrivent Ainsi soient-elles, un film joué par un trio de femmes (où elle fait jouer sa mère, dans le rôle de la mère d'une des femmes du trio). Elle signe encore Lisa Alessandrin, mais c'est lui qui réalise le film, qui est par ailleurs un échec. En revanche, le succès est au rendez-vous avec le suivant, 15 août (2001) avec Richard Berry, dont elle a écrit seule le scénario.

Mère et fille

Le temps de faire trois enfants (Carmen, Illan et Thaïs) et le couple divorce après onze ans de mariage. Lisa reprend son nom de jeune fille et ses enfants et réalise en 2006 son premier film, Comme t'y es belle, encore une histoire de femmes, avec Michèle Laroque, Aure Atika, Géraldine Nakache et Valérie Benguigui. C'est aussi un film sur la communauté séfarade, qu'elle dépeint avec beaucoup de tendresse. Le film fait un score honorable, mais, en 2009, elle signe un des gros succès de l'année au box-office avec LOL, qui réunit Sophie Marceau et Christa Théret dans un tableau de comédie sur les rapports mère-fille. Elle y fait jouer sa fille Thaïs, mais aussi débuter quantité de jeunes acteurs en devenir comme Pierre Niney, Lou Lesage, Félix Moati et même Kev Adams en figurant ! LOL fait 4 millions d'entrées et précipite Lisa Azuelos dans le monde des cinéastes "bankable". Au point qu'elle réalise elle-même l'adaptation américaine de son succès, mais LOL (USA), avec Demi Moore et Miley Cyrus, est un cuisant échec.

En 2014, elle retrouve Sophie Marceau pour son film suivant, Une rencontre, avec aussi François Cluzet. C'est un marivaudage assez typique de la production hexagonale, dans lequel outre le scénario et la réalisation, Lisa Azuelos joue un rôle, celui de la femme trompée.

Bambino

C'est à cette époque qu'on découvre Liza Azuelos dans un autre rôle, plus médiatique : celui d'avocate combative des droits des femmes. Elle réalise le court-métrage 14 Millions de cris (2014), dans lequel elle fait jouer Julie Gayet, pour dénoncer le mariage forcé. Principalement diffusé sur internet, le film suscite de nombreux commentaire pour son parti-pris radical. Elle invente ensuite un mot et un concept, la gynophobie, qui synthétise les divers agissements contre les femmes et signe un livre de témoignages, Ensemble contre la Gynophobie, publié aux éditions Stock. Depuis, Lisa Azuelos est présente et active dans les luttes contre les violences faites aux femmes, et principalement dans son milieu, mis au centre de la cible avec l'affaire Weinstein. Elle produit également le court-métrage de l'association Free The Nipple.

En 2017 sort le biopic Dalida, un ancien projet qu'elle avait refusé quelques années plus tôt et qu'elle a finalement mené à bien, trouvant chez le mannequin italien Sveva Alviti une interprète idéale, qui est d'ailleurs nommée aux César pour ce rôle. Le film est un succès et connaît une carrière internationale honnête.

En 2018, elle produit le premier film de sa fille Carmen et réalise avec Mon Bébé un deuxième film sur les rapports mère-fille. Cette fois, elle confie à Sandrine Kiberlain le rôle de la mère déboussolée par le départ du foyer de sa fille, interprétée par Thaïs Alessandrin. Elle offre aussi son premier rôle à Victor Belmondo, le petit-fils de l'acteur. Mon Bébé recueille l'approbation de la critique et du public et remporte le Grand Prix du Festival de l'Alpe d'Huez, ainsi que le prix d'interprétation pour Sandrine Kiberlain. En parallèle, elle a réalisé un documentaire sur les rapports entre filles et garçons, en 2019, en milieu scolaire. Yolove, qui étudie les questions de harcèlement sexuel et scolaire, est l'occasion de nombreuses projections/débats dans les établissements français.

Activiste, scénariste, réalisatrice, actrice, Liza Azuelos a également produit ou coproduit des films d'autres auteurs, comme Tout ce qui brille, de Géraldine Nakache (2010) avec Leila Bekhti, Max, de Stéphanie Murat avec JoeyStarr et Mathilde Seigner (2013), ou encore La fille du patron, comédie sociale d'Olivier Lousteau (2015) avec Christa Théret.

Top News
Mort de Marie Laforêt : sa fille Lisa Azuelos publie une belle photo de famille
10 Nov 19h01

Mort de Marie Laforêt : sa fille Lisa Azuelos publie une belle photo de famille

Le 2 novembre 2019, la chanteuse et comédienne Marie Laforêt est décédée chez elle,...
Photos