Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bertrand Cantat "devrait s'occuper de ses deux enfants, orphelins de leur mère..."

Nadine Trintignant pointe aussi du doigt ce qu'il a fait à Kristina Rady.

La tournée de Bertrand Cantat pour son album Amor Fati s'accompagne de tensions. L'homme, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant en 2003, a annulé ses participations aux festivals d'été. Lors des concerts en salles privées, il est pris à partie par des manifestants ulcérés de le voir s'exposer en public. La mère de sa victime, la réalisatrice Nadine Trintignant, a décidé de prendre la parole pour exprimer sa colère. Mère déchirée, elle l'a fait notamment dans Stupéfiant! présenté par Léa Salamé, rappelant qu'il avait assené pas moins de 23 coups à sa fille. Sur le plateau de BFMTV le 15 mars, elle a insisté sur le fait que l'ex-leader de Noir désir devait aussi songer à ses deux enfants, dont la mère, Kristina Rady, s'est suicidée en 2010.

À lire aussi

"Et lui il n'a jamais été violent, il a oublié ça ?, s'exclame alors Nadine Trintignant lorsqu'elle est interrogée sur la violence des manifestants à l'égard de Bertrand Cantat. Il a oublié que sa femme s'est pendue ? Que c'est son petit garçon qui rentre de l'école, qui ouvre la porte et voit sa maman pendue ? Et lui pendant ce temps, il dormait dans la pièce à côté... Elle était pleine d'hématomes, il n'y a pas eu d'autopsie. C'est pas ça, la violence ? (...) S'il avait purgé vingt ans, ce petit garçon qui a vu sa maman pendue, eh bien elle serait encore vivante aujourd'hui."

Balayant la compassion qu'exprime Bertrand Cantat pour les proches de Marie Trintignant sur Facebook, elle lui conseille de dépenser son énergie plutôt pour ses enfants : "Non mais je m'en fous de ce qu'il dit, je m'en contrefous. Sa compassion ? Qu'il la garde pour lui, qu'il s'occupe de ses deux enfants au lieu de faire des tournées. Ce n'est pas son métier, quand on a tué, on est responsable. Un métier de spectacle, on se met en condition d'être vus, et en plus d'être applaudis. Alors on applaudit un assassin ? Il devrait s'occuper de ses deux enfants qui sont orphelins de leur mère par sa faute, qui sont les enfants d'un massacreur et qui doivent avoir des problèmes énormes à l'école et partout. Ils sont sûrement des enfants délicieux et rattrapables si leur père s'en occupe, s'il passe du temps avec eux, au lieu de faire ce qu'il croit être son métier."

Concernant ses propres petits-enfants, les quatre garçons que la comédienne disparue a eus (Roman, 33 ans, de Richard Kolinka, Paul, 25 ans, de François Cluzet, Léon, 22 ans, de Mathias Othnin-Girard, et Jules, 20 ans), Nadine Trintignant ne veut pas aborder le sujet, tout en disant, très émue : "Ils n'aimeraient pas que j'en parle... Mais vous imaginez bien qu'ils sont blessés pour toute leur vie ! Il faut apprendre à marcher avec des blessures ouvertes. Mais ils n'aimeraient pas que j'en parle. Je le respecte, je les aime."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Ashley Benson, elle vole la vedette à Selena Gomez !
George Clooney : une Harley et une beauté, What Else ?
Anne Hathaway : sa troublante ressemblance avec Audrey Hepburn
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel