Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2011 : Mélanie Laurent répand sa fièvre danseuse pour ouvrir le bal !

13 photos
Lancer le diaporama
Jamie Cullum revisite New York New York et Empire State of Mind et fait danser Mélanie Laurent et Uma Thurman lors de la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes le 11 mai 2011

L'ouverture du 64e festival de Cannes est un exercice difficile, puisqu'il faut rendre hommage aux bonnes personnes, faire rire, émouvoir, briller... tout cela devant une assemblée souvent rigide, peu propice aux éclats de rire. Cette année, les organisateurs ont misé sur Mélanie Laurent, jeune comédienne actuellement sur tous les fronts puisqu'en plus d'être actrice, elle est réalisatrice, chanteuse et égérie de parfum.

Attendue sur la scène du palais des festivals, Mélanie Laurent a ouvert le bal avec brio vêtue d'une robe vintage Dior, grâce, en grande partie, aux textes que Nicolas Bedos a écrits avec elle. Le ton n'était pas féroce, simplement drôle, et l'objectif a été rempli : celui de rendre hommage au cinéma et à Cannes. Pas une seconde d'ennui - ce qui arrive pourtant souvent dans ce genre de manifestation - et la mine fermée de Woody Allen, dont le film Minuit à Paris faisait l'ouverture n'a pas réussi à la déstabiliser. "Le cinéma, c'est magique," dira Mélanie, une phrase simple dont l'écho a joliment résonné à Cannes. On notera le trouble de Mélanie Laurent lorsqu'elle a annoncé les membres du jury, et plus précisément celui du Britannique Jude Law, célibataire séduisant dont le regard vert en déstabiliserait plus d'une.

Ce rendez-vous annuel, diffusé en direct par Canal+, a réuni en moyenne plus de 1,9 million de téléspectateurs dès 19h20, soit 10,2% de part d'audience. En 2009, la cérémonie d'ouverture avait réuni 1,4 million de personnes et en 2008, 1,6 million. L'événement a ainsi boosté le Grand Journal et la deuxième partie de l'émission, qui comptait sur un show de Lady GaGa, a très bien fonctionné avec 2 millions de téléspectateurs.

Après les mots, viennent les pas de danse. Souvenez-vous, en 2009, Mélanie Laurent vibrait sur les marches cannoises, avec Quentin Tarantino, pour la présentation d'Inglourious Basterds. En 2011, la fièvre danseuse de Mélanie est revenue, avec la musique de Jamie Cullum. Le charmant artiste a joué de son piano ses versions de New York New York, clin d'oeil à De Niro puisqu'il est le héros de ce film de Martin Scorsese, et d'Empire State of Mind de Jay-Z. Retrouvez ci-dessus la vidéo.

La maîtresse de cérémonie s'est donc mise à danser, entraînant la déesse Uma Thurman, sublime dans sa robe Versace blanche, telle un cygne. Leur enthousiasme ne durera pas mais aura soufflé quelques instants un vent de folie. Pas facile de faire danser le président du jury, plutôt réservé. D'ailleurs, avec son discours - en français - il a été plutôt succint. Mais puissant, à la De Niro, avec un "J'espère que j'ai faire bon travail et vraiment merci", dont le manque de justesse syntaxique est compensé par sa sincérité. Il y a deux choses qu'on ne peut accorder d'ores et déjà à ce président, fondateur du festival de Tribeca à New York : sa cinéphilie et son engagement. Certes, il n'est pas bavard, mais Robert de Niro est un artiste discret et passionné.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel