Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Casiraghi : Sérieuse devant Guillaume Canet, fier de sa nièce Paloma

56 photos
Lancer le diaporama
Charlotte Casiraghi au Paris Eiffel Jumping sur le Champs-de-Mars à Paris, le 3 juillet 2015.

Après un Jumping de Monte-Carlo inoubliable, c'est à Paris que Charlotte Casiraghi et ses compagnons de cavalerie se retrouvaient pour une nouvelle étape du Longines Global Champions Tour. Direction Paris, au pied de la Tour Eiffel, pour le Paris Eiffel Jumping qui débutait ce vendredi 3 juillet...

Si Monaco avait accueilli l'épreuve sur le Quai Albert Ier, au pied du Rocher des Princes et au coeur du port Hercule, Paris a elle choisi la Dame de Fer pour veiller au bon déroulement de cette nouvelle étape du Longines Global Champions Tour qui célèbre ses 10 ans cette année. Et comme l'année dernière sur le Champs-de-Mars, on retrouve peu ou prou les mêmes participants. Charlotte Casiraghi, que l'on voyait une semaine plus tôt rayonnante et amoureuse au côté de Gad Elmaleh, papa de son fils Raphaël, n'aurait manqué cette étape pour rien au monde. Après l'échauffement et la reconnaissance du parcours avec son coach Thierry Rozier, sous le regard du chef Jean Imbert, la jolie brune s'est élancée pour l'épreuve CSI1* 1.20/1.25m des Class 03. Et malgré son enthousiasme et sa maîtrise, l'égérie Gucci n'a terminé que les 27e et 36e temps (sur 38 concurrents), avec ses chevaux Ramsexy Z et Villigseckers.

Guillaume Canet, cavalier émérite, est lui entré dans le concours avec fougue, puisqu'il a pris la 4e place du CSI5* Six Bar sur Sweet Boy d'Alpa. Mais avant de monter, le comédien s'est chargé de coacher sa nièce, la jeune Paloma de Crozals. Distillant conseils et directions, la star du 7e Art passé maître dans l'art de sauter les obstacles s'est glissé dans la peau d'un entraîneur durant plusieurs minutes. Et avec succès puisque la jeune fille a décroché avec brio le prix de la Fondation Financière de l'Echiquier (Class 02: Paris 2015 CSI1* 1.10m) ! De quoi rendre fier son oncle...

Dans la même course, on croisait une autre habituée des sauts d'obstacles, Marina Hands. Mais la comédienne a eu moins de chance, ne pointant qu'au 32e rang de cette épreuve. Outre une compétition acharnée opposant dans leurs catégories professionnels et amateurs, le Paris Eiffel Jumping est également l'occasion de croiser quelques filles de, adepte du saut d'obstacles.

Sofia Abramovich, fille du milliardaire russe et propriétaire du club de Chelsea Roman Abramovich, Electra Niarchos, petite fille de l'armateur grec Stavros Niarchos, Louise Rochefort, fille de Jean Rochefort, Mathilde Pinault, fille de François-Henri Pinault ont ainsi toutes pris la piste sous un chaud soleil de juillet.

De quoi ouvrir ce week-end de compétition sous les meilleurs auspices !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel