Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Chiara Mastroianni et sa mère Catherine Deneuve : "Elle me foutait les jetons"

Exposée en couverture de Marie Claire, elle se révèle dans les pages du magazine, se livrant sur sa relation avec son illustre maman.

La force du lien mère-fille est le dossier au coeur du magazine Marie Claire. En couverture, on retrouve Chiara Mastroianni, qui parle à coeur ouvert de son amour, sa complicité et ses secrets en tant que maman, mais aussi en tant que fille. Et quelle fille ! Celle que l'on retrouve dans la comédie Good Luck Algeria a pour parents Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni, un héritage qui n'est pas toujours simple à porter, mais qui ne l'a pas empêchée de devenir une comédienne acclamée et réclamée dans le cinéma français et de balader son charisme mélancolique et délicat sur papier glacé. A coeur ouvert et avec une sincérité désarmante, elle parle de son enfance et de la mère qu'elle est/a.

Sa mère, icône du cinéma, fascine. Chiara Mastroianni nous révèle la Catherine Deneuve qu'elle connaît, sa mère. Elle avait déjà dit que son illustre maman n'était pas le glaçon qu'on imagine en 2011, à Studio CinéLive. Ce qui ne l'empêche pas d'en imposer : "Sur le plateau, elle ne m'impressionne pas. Mais elle m'a beaucoup impressionnée dans la vie, quand j'étais enfant. Elle me foutait les jetons, même." Elle s'avoue sensible aux différents tons de sa voix et ajoutera que sa mère maîtrisait à merveille les colères froides : "Et il y avait aussi les 'déboulements' en chambre, sans prévenir, pour voir si on avait rangé." Pour Chiara, sa mère était "impossible à satisfaire", et elle admet l'avoir "déçue" en ne suivant pas d'études. Le virus de la comédie était trop fort, même s'il lui a fait essuyer beaucoup d'échecs avant d'être castée sur le film Ma saison préférée d'André Téchiné avec sa mère.

Fille d'icônes

La journaliste de Marie Claire souhaite cependant montrer à Chiara Mastroianni une interview très élogieuse que sa mère a donnée à Libération en 2011. Elle disait, lors de la sortie des Bien-aimés : "Non seulement Chiara est à la hauteur, mais un cran au-dessus, je ne suis pas la seule à le penser." Un entretien que la comédienne n'a jamais lu et qui suscite son étonnement : "Venant d'elle... c'est dingue. C'est peut-être le journaliste qui lui a mis ces mots dans la bouche. (...) C'est vrai que c'est super gentil ce qu'elle dit. C'est pour ça que ça m'étonne. Non pas que ce soit quelqu'un de méchant, mais c'est quelqu'un d'exigeant, donc vous imaginez pour ses enfants..." Elle se souviendra alors d'un article où Catherine Deneuve l'avait comparée à... un hippopotame pour la décrire comme un animal en voie de disparition : "Je crois qu'elle pensait être sympa." D'autant plus qu'elle se trouvait ronde à l'époque. Quand elle lui a dit avoir été "super vexée", Catherine Deneuve s'est sentie bouleversée : "Elle n'avait pas vu la maladresse."

Manifestement, Chiara Mastroianni n'oublie aucun mot de sa mère, racontant qu'elle s'est demandé si elle ne devait pas vérifier que sa fille n'était pas une demeurée : "Je me souviens qu'elle m'avait fait passer un examen d'entrée en sixième, et bien entendu, je l'avais raté."

Son père Marcello Mastroianni est mort en 1996. Chiara a alors 24 ans. Elle se souvient d'un papa pour qui tout était acquis, "presque trop même" : "Quelque chose de positif venant de lui n'avait aucune valeur puisque de toute façon, je pouvais faire n'importe quoi, il dirait que c'était bien."

Un entretien qui navigue aussi dans l'humour quand elle croise une amie, Sandrine Kiberlain, révélant avoir joué dans le court métrage de l'actrice césarisée pour Neuf mois ferme. Et si elle parle de ses difficultés - avoir du mal à être dans le moment par exemple -, elle souhaite transmettre à ses enfants (Milo, né le 31 décembre 1996, dont le père est le sculpteur Pierre Torreton, et Anna, née le 22 avril 2003, qu'elle a eue avec Benjamin Biolay) le moins de névroses possibles : "Je rêvais d'une vie cadrée. Maintenant, en vieillissant, je m'aperçois de la chance et de la richesse que ça a été pour moi, cette vie-là. (...) Mes enfants ne sont pas issus de parents qui sont des espèces de monstres sacrés. C'est beaucoup plus simple, quand même, mais ce sont leurs grands-parents, c'est dans leur vie."

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Marie Claire du mois d'avril 2016

Good Luck Algeria, en salles le 30 mars 2016

Le magazine Marie Claire du mois d'avril 2016
Le magazine Marie Claire du mois d'avril 2016
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel