Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Festival de Cannes : Gainsbourg, Seydoux, Bellucci...scandale sur la Croisette !

Charlotte Gainsbourg en 2011 lors du photocall pour le film Melancholia
Charlotte Gainsbourg en 2011 lors du photocall pour le film Melancholia

Les organisateurs du 67e Festival de Cannes ont dévoilé ce jeudi 17 avril la sélection des films qui seront projetés du 14 au 25 mai sur la Croisette. L'événement, qui accueillera comme chaque année les plus grandes personnalités du cinéma sur les mythiques marches rouges, a vu défiler des milliers de grands noms du septième art. Mais derrière l'ambiance glamour du festival, Cannes a également été marqué par un grand nombre de scandales.

Il semblerait même que l'événement numéro un du monde du cinéma dépasse tous les autres festivals lorsqu'il s'agit de polémique. En cause, les rôles parfois sulfureux des participants... et participantes. La rédaction vous propose de revenir sur les histoires de sept actrices reines de la provoc' qui ont choqué le Festival de Cannes par leur personnage.

Charlotte Gainsbourg, le jeu à l'extrême

"Il y a une part de masochisme, parce que j'aime bien ça, j'aime bien l'idée de me torturer un peu", expliquait Charlotte Gainsbourg au début de l'année en parlant de sa collaboration avec Lars Von Trier sur Nymphomaniac.

En matière de rôles hors du commun, l'actrice de 42 ans n'en est pas à son coup d'essai. En 2009, la fille de Jane Birkin avait créé le scandale au Festival de Cannes avec Antichrist, le thriller du réalisateur danois, qui contenait déjà des plans pornographiques. Hystérie, hurlements, mutilations... L'actrice campait une mère incapable de se remettre de la mort de son enfant, osant jouer à l'extrême avec son corps et ses émotions. Un rôle pour lequel elle avait reçu le prix d'interprétation féminine et s'était finalement montrée ravie de faire scandale.

Charlotte Gainsbourg reçoit le prix d'interprétation féminine pour son rôle dans Antichrist, Festival de Cannes 2009. ©BESTIMAGE
Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux : un tournage sous tension

Le 26 mai 2013, Léa Seydoux, Adèle Exarchopoulos et Abdellatif Kechiche savourent la Palme d'or pour La Vie d'Adèle, lors du 66e Festival de Cannes. Pourtant, le chemin a été long pour les deux actrices, tant leurs rôles et le film lui-même ont fait l'objet de controverses.

Les nombreuses scènes de sexe présentes dans le film se sont chargées de tailler une réputation au réalisateur et à ses deux actrices. "On a passé dix journées entières à tourner la scène de sexe principale avec Léa, alors qu'on ne s'était quasiment jamais croisées. C'était très embarrassant", avouait l'année dernière Adèle Exarchopoulos à The Daily Beast. En cause également, les conditions de tournage et de production du film qui ont fait couler beaucoup d'encre. Le réalisateur lui-même achèvera d'installer une ambiance délétère en déclarant : "Léa n'était pas capable d'entrer dans le rôle. J'ai rallongé le tournage pour elle."

Léa Seydoux, Abdellatif Kechiche et Adèle Exarchopoulos lors du Festival de Cannes 2013. ©BESTIMAGE
Monica Bellucci, une scène de viol qui fait polémique

Autre actrice, autre polémique. En 2002 sort Irreversible, film choc de Gaspar Noé qui met en scène le couple (séparé depuis 2013) Vincent Cassel Monica Bellucci. Au coeur de la controverse, la violence de certains passages, et surtout une scène de viol du personnage interprété par Monica Bellucci lors d'un plan-séquence de neuf minutes.

L'actrice avait d'ailleurs pressenti l'accueil de ce long métrage en déclarant notamment : "À Cannes, ça va être l'amour et la haine : des gens vont crier au génie, d'autres vont hurler que des films pareils devraient être interdits." Elle aura vu juste : sans créer un véritable tollé, le film a tout de même recueilli les sifflets et divisé la critique.

Monica Bellucci et Vincent Cassel lors de la montée des marches du Festival de Cannes en 2002 pour Irreversible. ©BESTIMAGE
Nicole Kidman, le raz-de-marée d'une barbie blonde

Nicole Kidman qui urine sur le torse de Zac Efron, voila ni plus ni moins ce qui a valu à Paper Boy de Lee Daniels d'être hué au Festival de Cannes en 2012. Malgré la remarquable prestation de l'actrice australienne, la critique s'est focalisée sur cette scène en apprenant que la belle actrice oscarisée n'avait pas eu recours à une doublure ni à de la fausse urine lors du tournage...

Dans cette scène, Jack James, le personnage campé par Zac Efron est piqué par des méduses et s'évanouit sur la plage. Charlotte Bless (Nicole Kidman) déclare alors d'un ton assuré : "Si quelqu'un doit uriner sur lui, ce sera moi." En incarnant une nymphomane trash, l'actrice a bel et bien prouvé qu'elle n'avait peur de rien.

Nicole Kidman et Zac Efron à la soirée du film Paperboy lors du 65e Festival de Cannes. ©BESTIMAGE
Lindsay Lohan, la mise au placard
Habituée du scandale, Lindsay Lohan n'a pas failli à sa réputation lors du dernier Festival de Cannes. La présentation au Marché du Film du long métrage The Canyons, réalisé par Paul Schrader et scénarisé par Bret Easton Ellis, a suscité la polémique. En cause, le comportement de l'actrice américaine durant le tournage. Lindsay Lohan n'avait ainsi pas hésité à faire faux bond à l'équipe, après des soirées arrosées avec Lady Gaga, ou encore à refuser de tourner certaines scènes, se réfugiant en pleurs dans un placard...
Lindsay Lohan à la première de Scary Movie 5 à Hollywood, le 11 avril 2013. ©BESTIMAGE
Séquence choc de Chloë Sevigny dans Brown Bunny, "le pire film de l'histoire de Cannes"

L'actrice américaine Chloë Sevigny n'hésite pas donner de sa personne dans ses rôles. Ainsi, lorsque le cinéaste Vincent Gallo – qui est également son petit ami à l'époque, pour qui elle tourne dans The Brown Bunny en 2003, lui propose de tourner une scène de fellation non simulée et très explicite, la jeune femme relève le défi.

Évidemment, lors de sa projection au Festival de Cannes la même année, le long métrage de Gallo fait scandale. Sifflets, huées des spectateurs, critiques outrés : The Brown Bunny est aujourd'hui considéré comme le pire film de l'histoire cannoise.



Chloë Sévigny à la première de Bastes Models saison 2 à Los Angeles, le 26 février 2014. ©BESTIMAGE

Jennifer Lawrence fait grimper la température d'un Festival de Cannes frais et pluvieux...
Nicole Kidman, son baiser passionné avec son homme Keith Urban sous les flash des photographes à Cannes
Eva Longoria : festival de robes sexy et séance shopping sur la Croisette
Sharon Stone ultra décolletée à Cannes : 50 ans et plus sexy que jamais !
Emma Watson : la jolie poupée débarque avec son "gang" à Cannes !
Bérénice Bejo triomphe à Cannes !
Jessica Chastain : la rousse incendiaire met le feu sur la Croisette !
Bain de fans à Cannes pour Jean-un Claude Van Damme très en forme !
Ludivine Sagnier sexy : l'atout charme du cinéma français fait sensation à Cannes
Alain Delon, fier au bras de sa fille chérie Anouchka, pour monter les marches à Cannes
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel