Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Muriel Robin, un "je t'aime" de sa maman : "On ne les a pas eus, ces mots-là"

12 photos
Lancer le diaporama
Muriel Robin parle de sa mère dans C à vous, le 26 octobre 2018.
Alors qu'elle vient de sortir une autobiographie, "Fragile", Muriel Robin se confie sans fard sur un traumatisme de son enfance, qui s'est ensuite poursuivi à l'âge adulte. Comme d'autres enfants, elle fait partie de ceux dont les parents ne lui ont jamais dit des mots d'amour...

C'est à coeur ouvert, qu'une femme "fragile" s'est confiée. Invitée vendredi 26 octobre 2018 dans C à vous, Muriel Robin a évoqué sa mère en écho à ses confidences dans le livre autobiographique qu'elle vient de sortir, Fragile (disponible depuis le 18 octobre chez XO).

Face à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs, Muriel Robin a évoqué cette femme qui ne lui a jamais dit des mots d'amour, et encore moins un "je t'aime". En plateau, elle est d'abord revenue sur cette phrase que lui disait sa mère alors qu'elle était encore une gamine : "Va faire ton intéressante." Une phrase traumatisante, mais qui reste à l'image de l'univers dans lequel l'humoriste et comédienne a grandi. "Je ne dirais pas qu'il y a deux grandes familles parce qu'il y en a plein mais enfin il y a la famille de ceux qui ont eu les 'je t'aime, t'es belle, je suis fière de toi etc', qui fait qu'on a des ailes et qu'on va avoir un rapport à soi d'une manière, et quand on ne les a pas eus, ces mots-là..."

Touchée et touchante, la compagne d'Anne Le Nen a partagé les blessures de sa soeur – qui sont aussi les siennes. "Je discutais avec ma soeur il y a trois jours, qui a 72 ans, et qui me disait : 'Quand je pense que je n'entendrai jamais ma mère – maman, elle dit maman – qui ne m'a jamais dit : 'Ça c'est drôlement bien ce que tu as fais'. Et c'est une femme qui a travaillé, ma soeur, toute sa vie avec ma mère et qui attendait la bonne note, le 'je t'aime', qui a toujours été professionnelle au travail."

Ces mots, "ils manqueront"

L'interprète fabuleuse de Jacqueline Sauvage dans la petite lucarne va alors imiter sa propre mère : "Il faut que ce soit impeccable parce que sinon on va dire : 'Dis-donc, hé ho, tu ne travailles pas bien là. Attention, on n'a pas le droit, le travail il faut que ce soit bien fait, ça ne rigole pas'. C'est sérieux parce qu'il y a que ça dans leur vie. Donc du coup on y met tout là-dedans."

Au tour ensuite d'Anne-Elisabeth Lemoine de citer un passage bouleversant du livre : "Quand bien même 4 000 personnes hurleront mon nom, qu'est-ce que j'ai fait d'autre que mon intéressante finalement ? [...] J'échangerai bien une part de tout l'amour que vous m'avez donné contre quelques mots de ma mère : 'Ma chérie, tu as été magnifique.'" Des mots qui ne sont jamais venus. "Et ils manqueront", conclut Muriel Robin, avant d'évoquer le souvenir de son premier Olympia, avec ses parents dans la salle. Ils ont pleuré, certes, mais en secret et surtout pas devant leur fille...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel