Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Patrick Bruel : 10 choses que vous ne savez pas sur la star du Prénom

Difficile de trouver des anecdotes et autres secrets sur Patrick Bruel, tant sa notoriété est grande et son parcours de chanteur, acteur et roi du poker, bien connu. Cependant, il y a certainement des choses que l'on a oubliées ou qui sont peu médiatisées sur la star française à l'affiche, dès le 25 avril, du film Le Prénom, adaptation au cinéma de la pièce à succès dans laquelle il jouait déjà.

1. Patrick Bruel a changé son vrai patronyme à 20 ans, en 1979. A l'origine, il s'appelle Patrick Benguigui et le change pour Bruel, un nom qui fait d'ailleurs écho à celui d'un grand chanteur qu'il a admiré dès son plus jeune âge, Jacques Brel. Coïncidence ou pas ? (Nikola Obermann, journaliste allemande pour Arte)

2. Le succès en musique arrive pour Patrick Bruel en 1984, avec Marre de cette nana-là, un morceau écrit par Gérard Presgurvic et qui figure sur l'album de 1987, De face. La chanson est bien connue, mais le clip ? Près de trente ans plus tard, le séducteur ne semble pas avoir pris beaucoup de rides.

3. Le beau Patrick n'a pas hésité à user de ses charmes pour servir sa cause. Pour la publicité de son album live en 2001, Rien ne s'efface, il se montre sous la douche, chantant Casser la voix pour une vidéo mémorable retrouvée par Culture Pub.

4. Chanteur à succès qui déchaîne les foules, Patrick Bruel s'épanouit aussi dans le cinéma et les anecdotes ne manquent pas. Dans une interview pour Allociné, à l'occasion de la sortie de Comme les 5 doigts de la main, il replonge dans ses souvenirs. Pour Le Grand Carnaval en 1983, Patrick Bruel demande au réalisateur Alexandre Arcady un rôle dans son film pour lui éviter deux mois de service militaire. Le réalisateur lui répond : "Mais je n'ai pas de rôle !" Bruel : "Mais je m'en fiche, je fais le fils de [Philippe] Noiret." "Mais ce n'est que pour cinq jours," répond le cinéaste. "Dis que c'est pour deux mois, je donnerai au colonel le papier sur lequel il est marqué que c'est avec Roger Hanin, le beau-frère de Mitterrand, il va dire 'super allez-y'", explique à l'époque le jeune comédien. Patrick Bruel se retrouve en Tunisie et, sur le tournage, donne davantage d'épaisseur à son rôle. Si bien que son nom se retrouvera finalement sur l'affiche.

5. Des déceptions, Patrick Bruel en a eu au cinéma. L'une de celles qui l'ont le plus marqué : Profil Bas de Claude Zidi en 1993. "Mais c'est aussi grâce à ce film que Pialat m'a appelé. Il m'a dit : 'Je vous ai vu dans ce film, vous ne pouvez pas être un mauvais acteur.' Je devais faire Le Garçu avec lui, mais il a changé les dates de tournage et je n'étais plus libre. Est-ce qu'il s'est juste servi de moi pour rendre jaloux Depardieu ? C'est vraisemblable", dira-t-il pour le magazine Studio CinéLive.

6. Ses regrets : ne pas avoir joué dans La Reine Margot de Patrice Chéreau et Le Fils préféré de Nicole Garcia.

7. Patrick Bruel a collaboré de nombreuses fois avec le réalisateur Alexandre Arcady : Le Coup de Sirocco, Le Grand Carnaval, L'Union sacrée, K et Comme les 5 doigts de la main. Selon l'acteur, son meilleur film avec le cinéaste est le polar K.

8. Sa priorité, c'est la famille. "J'essaie d'être disponible pour mes deux frères, David et François, et j'ai un côté assez paternel avec eux. Comme Dan dans Comme les 5 doigts de la main, je ne supporterais pas qu'on leur fasse du mal. Je pourrais devenir méchant... Enfin, toutes proportions gardées : je ne sortirais pas l'artillerie lourde."

9. Lorsqu'on lui demande dans les pages du Journal du dimanche quel est son livre préféré, il cite : "Les Terres Saintes, d'Amanda Sthers, mon ex-femme. Et je le dis sans crainte d'être taxé de subjectivité, parce que j'avais détesté le précédent." Avec l'écrivain, il a eu deux garçons, Oscar et Léon. Depuis 2009, il est en couple avec la journaliste Céline Bosquet.

10. En interview pour TV Mag, Patrick Bruel a déclaré avoir été approché pour être l'un des jurés de l'émission de TF1, The Voice : "On me l'a proposé, mais mon agenda était déjà bien rempli, et une chose m'a dérangé dans le concept : le fait que ce soit le candidat qui sélectionne lui-même l'artiste membre du jury pour intégrer son équipe. Cela force l'artiste à se 'vendre' alors que ce devrait être l'inverse ! Je n'ai pas envie de voir une star comme Garou ou Bertignac crier 'Ouais' parce qu'elle a été choisie par un candidat anonyme."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel