Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"Je pleurais tout le temps" : Laurie Cholewa se confie sur son baby-blues à "retardement"

Par Liane Lazaar Rédactrice
Liane Lazaar est rédactrice web rattachée au pôle TV de Purepeople.com. Elle connaît autant le parcours de Jean-Pierre Pernaut sur TF1 que les derniers rebondissements des candidats de télé-réalité et a un goût prononcé pour les histoires de coeur.
13 photos
La vie de Laurie Cholewa a été bouleversée en 2018 avec la naissance de son premier enfant. Un grand bonheur pour l'animatrice mais aussi une expérience éprouvante. Lors d'une interview, elle reconnaît d'ailleurs avoir eu du mal à gérer ses émotions, allant même jusqu'à faire un baby-blues, mais beaucoup plus tard.

On l'a connaît pour sa passion du cinéma, étant aux commandes de l'émission Tchi Tcha sur Canal+, mais Laurie Cholewa ne se résume pas qu'à ça. Lorsqu'un sujet lui tient à coeur, elle s'efforce de le mettre en lumière du mieux qu'elle le peut. C'est notamment ce qu'elle fait depuis de longues années en organisant des concerts caritatifs pour aider la recherche contre le cancer du pancréas, maladie qui a emporté son père.

Actuellement, elle s'intéresse à un autre thème intime : la maternité. Laurie Cholewa produit en effet un docu-réalité baptisé Les Fées de la nuit pour C8 qui s'intéresse aux sages-femme de nuit, au sommeil des nourrissons ainsi qu'aux "parents en détresse parce que leur enfant ne dort pas", explique-t-elle pour Télé Loisirs. Un problème qu'elle a elle-même rencontré après la naissance de son premier enfant, Rose, en 2018.

"Je ne m'attendais pas, en devenant maman, à autant de bonheur et de stress mélangés. Je me suis faite aidée certaines nuits suite à la naissance de ma petite fille : j'avais très peur de mal faire, je pleurais tout le temps...", a-t-elle avoué. Pour l'arrivée de son fils, Niels, en 2020, Laurie Cholewa confie avoir été en revanche beaucoup plus apaisée. Mais, c'est alors qu'elle a réalisé ce qu'elle avait manqué avec sa fille. "J'ai fait un baby-blues inverse. A la naissance de mon fils, je pleurais pour ma fille car je réalisais à quel point il est génial d'être à l'aise avec un bébé et d'en profiter. Pour elle, je voulais tout bien faire, je m'autorisais moins de choses et je me suis rendue compte à quel point je n'en ai pas assez profité... et j'ai fait mon baby-blues à ce moment-là !", a-t-elle ajouté.

Des périodes difficiles sur lesquelles elle regrette de ne pas avoir été suffisamment informée. La femme de Greg Levy tente aujourd'hui d'y remédier : "J'ai hâte que le programme soit diffusé pour aider et faire passer ce message... D'autant plus que, maintenant, ma fille dort très bien !"

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image