Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"On ne joue pas !" : Jean-Luc Mélenchon agacé tacle fortement un journaliste

"On ne joue pas !" : Jean-Luc Mélenchon agacé tacle fortement un journaliste
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
Extrait de l'émission de Bruce Toussaint sur BFMTV durant laquelle il a reçu le patron de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon. Ce dernier a proposé une stratégie pour continuer à mener le combat de ses idées après sa troisième place aux présidentielles : devenir Premier ministre.
13 photos
Pour sa première grande interview après le premier tour des élections présidentielles, le chef de La France Insoumise qui avait presque atteint les 22% de voix, juste derrière Marine Le Pen et son RN, a fait un retour en force médiatique. Il a annoncé vouloir "se faire élire Premier ministre" par les Français et les Françaises, lors des législatives. Face au journaliste Bruce Toussaint, il s'est montré plus ferme que jamais.

BFMTV et Bruce Toussaint ont reçu Jean-Luc Mélenchon, la veille du débat qui opposera Marine Le Pen et Emmanuel Macron, vainqueurs du premier tour. Ce 19 avril 2022, le leader de la France Insoumise, arrivé juste derrière la cheffe du Rassemblement national avec 21,95% des voix, a exposé ses idées et veut continuer le combat avec l'union populaire que son mouvement a mis en place. Il a utilisé des mots forts pour se faire entendre, proposant aux Français de l'élire "Premier ministre" aux législatives de juin, qu'ils choisissent Emmanuel Macron ou Marine Le Pen dimanche.

Mettant de côté son "faites mieux" qui a clôturé son discours post élections du premier tour et promettant de ne plus être candidat à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon, 70 ans, offre une nouvelle alternative à ses soutiens en devenant Premier ministre. "Je demande aux Français de m'élire Premier ministre" en votant pour une "majorité d'Insoumis" et de "membres de l'Union populaire" à ces élections législatives, a-t-il déclaré sur BFMTV, dans sa première déclaration publique depuis le 10 avril. Jean-Luc Mélenchon vise donc à imposer une cohabitation au futur vainqueur de la présidentielle, avec lequel il exclut toute "négociation". Et ce, que ce soit Emmanuel Macron ou Marine Le Pen.

Une formule qui a fait rapidement le buzz sur les réseaux sociaux. Les cadres de La France insoumise ont exulté sur les réseaux sociaux. "Mélenchon à Matignon", s'est exclamé son ami député Alexis Corbière. "Un autre monde est toujours possible", a espéré la députée Caroline Fiat. Celui qui ne cesse de clamer "pas une voix à Mme Le Pen" et qui refuse d'appeler à voter Emmanuel Macron au second tour se lance donc dans une opération stratégique pour les législatives.

Sur le plateau de BFMTV, le journaliste et présentateur Bruce Toussaint a demandé des précisions à l'annonce tonitruante de son invité. Ce dernier n'a pas caché son agacement légendaire : "Je recommence, puisque vous n'avez rien compris. Non, non ! On ne joue pas monsieur Toussaint. Vous, vous amusez, pas moi. Vous voulez être le patron de votre rédaction, c'est votre affaire. Moi, je ne veux pas être le Premier ministre de Pierre, Paul ou Jacques. Je veux être le Premier ministre que les Français ont choisi, parce qu'ils ont élu une majorité pour appliquer mon programme."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image